Trouvez votre avocat
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Se connecter
ou
Mot de passe oublié

Comment organiser le droit de visite et d'hébergement dans une procédure de divorce ?

Divorce / Enfants / Par Alexia.fr , publié le 23/01/2015 à 14h36
partages
Partager
Twitter
Partager

En cas de divorce et en présence d'enfant, un droit de visite et d’hébergement est accordé par le Juge aux affaires Familiales au parent chez qui ne réside pas habituellement les enfants.

Coût et délais d'un divorce amiable ?
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Souhaitez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Qui demande le divorce ?
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Comparer les avocats
Coût et délais d'un divorce amiable ?
Continuer

Quelles en sont les modalités ?

Au moment du divorce ou de la séparation, les parents peuvent se mettre d'accord pour fixer les modalités d'exercice du droit de visite du parent non résidant. Dans ce cas, le juge aux affaires familiales homologuera leur accord après avoir vérifié que ce dernier est conforme à l'intérêt de l'enfant. Le tribunal compétent pour fixer ce droit est le tribunal de grande instance du lieu où demeure l'enfant.

En cas de désaccord des parents, le juge aux affaires familiales tranchera et décidera des modalités d'exercice de ce droit.

En pratique on peut remarquer que le droit de visite et d'hébergement est fixé habituellement à un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires. Toutefois, il ne s'agit que d'une pratique généralement constatée qui n'a aucun caractère obligatoire.

En effet le droit de visite et d'hébergement varie en fonction des particularismes de chacun (religion, travail, éloignement, situation conflictuelle, etc.), des aménagements sont donc possibles, voire souhaitables.

Que faire en cas de déménagement ?

En cas de déménagement, la réforme de l’autorité parentale du 4 mars 2002 a créé un devoir d’information à la charge des parents.

Dés lors, l’époux qui déménage doit en informer l’autre parent afin que celui-ci puisse demander au juge aux affaires familiales une réorganisation du doit de visite et d’hébergement.

La demande se fera par l’intermédiaire de l’avocat lors d’un divorce ou après, par requête adressée au juge.

Peut-on être privé de ce droit de visite ?

En cas de motif grave, il est possible de refuser ou de limiter un droit de visite et d’hébergement lorsque l’autorité parentale n’est pas exercée par les deux parents.

Le motif grave peut être tiré des mœurs ou du comportement du parent à qui va être confié l’enfant (violence, alcoolisme, enlèvement, relations conflictuelles avec un nouveau conjoint).

Cependant, ce motif grave ne peut résulter des conditions de logement du parent hébergeant

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
28 janv. 2015 ... Un parent gardien peut demander au juge un retrait ou une suspension du droit de visite de...
28 janv. 2015 ... Lorsque le juge accorde la garde de l'enfant à l'un des parents, il accorde en contrepartie...
11 janv. 2016 ... Le droit de visite et d'hébergement définit les conditions dans lesquelles le parent chez...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Divorcé en 2005 pas de pension alimentaire mentionnée pour ma fille mon ex me demande de la faire calculer et menace de...
Contrat de mariage en séparation de biens.maison enfin vendue. mon ex épouse a occupé la maison depuis la non...
Apres 2 ans de mariage je divorce ma femme a 22 ans ne veut pas travailler elle obtient au jugememnt 700 euros de pension...

Avocats les plus populaires
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
124 problèmes résolus
2
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
64 problèmes résolus
3
Maître Isabelle FITAS
Maître Isabelle FITAS
52 problèmes résolus
4
Maître PHILIPPE-GEORGES FEITUSSI
Maître PHILIPPE-GEORGES FEITUSSI
21 problèmes résolus
5
Maître Naciri-Bennani Zineb
Maître Naciri-Bennani Zineb
14 problèmes résolus