Trouvez votre avocat
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Se connecter
ou
Mot de passe oublié

Concubinage: conséquences patrimoniales en cas de séparation

Famille & Personnes / Concubinage / Par Maître BERTRAND, Avocat , publié le 06/11/2016 à 15h53
partages
Partager
Twitter
Partager

Le concubinage est une union libre qui peut être dissoute sans formalité ni motif sauf versement de dommages et intérêts pour rupture abusive (ce qui en pratique est extrêmement rare).

En matière de concubinage, ce sont les règles de droit commun de l'indivision qui s'appliquent s'agissant du règlement des intérêts pécuniaires des anciens concubins.

Dans ce contexte, la réalité juridique est parfois bien éloignée de ce que les concubins avaient naturellement imaginés...

1.

Tout d'abord, les créances entre concubins sont rapidement prescrites ... 5 ans à compter de leur existence! Et le temps passe vite lorsqu'on s'aime...

Il n'est donc malheureusement pas rare que l'un des concubins ait une créance sur l'autre qui ne peut malheureusement plus être recouvrée au moment de leur séparation et ce notamment lorsque le concubinage a duré de nombreuses années.

Ce faisant, le concubinage n'est parfois pas très adapté à la situation de certains couples.

2.

Ensuite, lorsque un des concubins a participé en tout ou partie au financement d'un bien appartenant à l'autre ou au financement d'un bien indivis appartenant aux deux mais dans des proportions supérieures à ses droits, il imagine naturellement pouvoir récupérer sa mise...Ce n'est pourtant pas toujours possible...

En effet, trois obstacles s'opposent au remboursement et à l'indemnisation du concubin :

- l'intention libérale (ainsi lorsque le concubin qui a financé un bien à la place de l'autre l'a fait parce que ce dernier n'en avait pas les moyens),

- l'existence d'une obligation naturelle et la notion de participation aux charges de la vie courante (ce qui a été dépensé par les concubins l'a été dans le cadre de leur participation respective aux charges de la vie courante et au titre d'une obligation naturelle et peut ne donner lieu à aucun remboursement),

- l'intérêt personnel du concubin appauvri (ainsi la participation à l'amélioration d'un bien immobilier occupé par le couple fait obstacle à la restitution).

Par Maître BERTRAND
LYON
Une question en droit de la famille et des personnes ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
23 janv. 2015 ... Comment bénéficier du régime de la séparation de biens? Quelle est la nature des biens...
27 mars 2015 ... Souvent mal connue, la séparation de corps peut être préférée à une ... A défaut de requête...
Divorce / Séparation / Par Alexia.fr , publié le 18/06/2015 à 18h47 ..... L' organisation des conséquences de...
Une question en droit de la famille et des personnes ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Mon ex copine refuse de me rembourser les 11000 euros qu'elle avait promis de rembourser. nous avions fixé des...
Mon enfant est né il y a deux moi, je suis séparé du papa, celui si ne sais jamais occupé de quoi que se soit durant ma...
Mon ex mari ne verse plus la pensdion alimentaire pour ma fille depuis le mois de mai. suite aux plaintes déposées, il a...

Avocats les plus populaires
en droit de la famille et des personnes

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
23 problèmes résolus
2
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
8 problèmes résolus
3
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
8 problèmes résolus
4
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
5 problèmes résolus
5
Maître Bernard DEBAISIEUX
Maître Bernard DEBAISIEUX
3 problèmes résolus