Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Qu'est-ce que le détournement d'héritage ?

Successions / Par Alexia.fr , Publié le 18/12/2017 à 17h53
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Le détournement d’héritage, ou captation d’héritage, et le résultat de manœuvres ou de ruses, ayant pour but d’obtenir un ou plusieurs biens d’une autre personne. C’est avant tout la manipulation de la personne vulnérable qui constitue le détournement d’héritage.

Le détournement d'héritage, le résultat d'une manipulation

La captation d’héritage va essentiellement concernée une personne vulnérable, victime des manipulations d’une personne de son entourage, dans le but d’obtenir un bien de son vivant ou lors de la succession. Le but peut être d’obtenir une donation ou un legs par testament, mais également de bénéficier de retraits ou de virements bancaires importants ou encore la souscription d’une assurance-vie.

Un recours en annulation d’héritage devant le juge civil est possible. Il est également possible de faire valoir, devant le juge pénal, les délits d’abus de faiblesse et de vulnérabilité (article 223-15-2 du Code pénal).

La difficulté : apporter les preuves suffisantes

Il est indispensable de soumettre aux juges les preuves suffisantes pour que soit reconnu le détournement d’héritage. Il faut d’abord pouvoir prouver que l’altération des facultés mentales du donateur ou testateur. Certificats médicaux, témoignages, bulletins d’hospitalisation … Les preuves peuvent être difficiles à rapporter.

Mais il faut également prouver que sa décision a été faussée par les procédés du manipulateur : ses mensonges et ses ruses doivent avoir été déterminants dans l’obtention du consentement de sa victime.

Bon à savoir

La législation prévoit même des limites aux éventuels bénéficiaires de dispositions successorales, pour éviter des situations d’abus d’influence. Ainsi, selon l’article 909 du Code civil, « Les membres des professions médicales et de la pharmacie, ainsi que les auxiliaires médicaux qui ont prodigué des soins à une personne pendant la maladie dont elle meurt ne peuvent profiter des dispositions entre vifs ou testamentaires qu'elle aurait faites en leur faveur pendant le cours de celle-ci. »

Une question en droit des successions ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
Les petits enfants ne sont pas des héritiers directs des grands parents. vous ne pouvez avoir cette qualité...
Tout d'abord attention, cette réponse est donnée à titre d'information et ne remplace pas une consultation...
Détournement d'héritage. Sujet initié par gisibo, il y a 3 ans - 1555 vues. Je suis fille unique. J'ai une...
Une question en droit des successions ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Mon frere et moi avons hérité de notre tante le service des impots nous a ecrit nous demandant de regulariser suite...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Mon conjoint a entamer une procédure de divorce a mon insue lui a une residence francaise dorigine algerienne ,je vous...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Mon oncle et ma tante ont 92 ans et aucun héritier. ils m' ont proposé d' acheter leur appartement à un prix...
Résolue par Maître DAHAN

Avocats les plus actifs
en droit des successions

1
Maître pierre legros
Maître pierre legros
16 problèmes résolus
2
Maître Jean-Philippe BOREL
Maître Jean-Philippe BOREL
9 problèmes résolus
3
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
3 problèmes résolus