Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

La dissolution du Pacs : comment ça se passe ?

Famille & Personnes / Par Alexia.fr , Publié le 12/06/2015 à 11h39
partages
Partager
Twitter
Partager

Un Pacs peut être dissous de trois manières : les partenaires se séparent, se marient (ensemble ou de leur côté) ou l’un des partenaires décèdent. Si la procédure est simple, la dissolution entraine de nombreuses conséquences patrimoniales, et familiales si les partenaires ont des enfants.

Comment dissoudre un Pacs ?

Si l’un des partenaires décède ou qu’ils se marient, le Pacs est automatiquement dissous et prend effet le jour de l’événement.

Si les partenaires se séparent, une déclaration de dissolution doit être communiquée au greffe du tribunal d’instance. Cette dissolution peut être conjointe, ou demander par un seul partenaire. Dans ce cas, l’autre partenaire en sera informé une fois la dissolution enregistrée et publiée.

Quelles sont les conséquences de la dissolution d'un Pacs ?

Les partenaires sont évidemment libérés de leurs obligations d’aide matérielle et de vie commune. Reste ensuite à régler les questions patrimoniales, ainsi que familiales s’ils ont eu des enfants.

Le partage du patrimoine dépend du régime de biens qu’ils ont choisi : séparation de bien ou indivision. En cas de séparation de biens, chacun récupère ses biens propres. En cas d’indivision, chacun possède la moitié du patrimoine commun. Ce patrimoine doit donc être partagé entre les partenaires.

Concernant les enfants, il faut également organiser leur garde, en déterminant le lieu de résidence et le versement d’une pension alimentaire.

La séparation peut être amiable, mais en cas de conflit, les partenaires doivent saisir le juge aux affaires familiales pour trancher ces questions.

L’occasion un partenaire de demander des dommages-intérêts, si la rupture a été trop brutale. Pour évaluer le préjudice, le juge prend alors en compte plusieurs éléments, comme la durée de la relation ou l’état de santé du partenaire qui a subi le préjudice.

A noter

En cas de décès d’un partenaire, le partenaire survivant n’a aucun droit sur sa succession, sauf dispositions prises par testament.

Une question en droit de la famille et des personnes ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
il y a 2 jours ... Le don manuel est une donation d'un bien meuble, d'une valeur mobilière ou d' une somme...
il y a 2 jours ... Lors de la liquidation du patrimoine, les époux doivent se préoccuper de l'actif comme du...
Si l'un des 2 partenaires détient une certaine somme d'argent avant signature d' un pacs, qu'adviendra-t-il de...
Une question en droit de la famille et des personnes ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Ma fille 19 ans, vit chez la mère , elle commence à travailler chez mc do à mi temps ( 4heures) par jour, gagne le...
Résolue par Maître LHUISSIER
J'ai saisi le jaf pour demander de pouvoir arrêter de payer la pension alimentaire de mes deux fils majeurs :...
Résolue par Maître TEISSEDRE
Apres le décès du père, pour que l'assurance vie soit versé aux enfants mineurs, la mère a ouvert un compte bancaire...
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en droit de la famille et des personnes

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
59 problèmes résolus
2
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
12 problèmes résolus
3
Maître Bernard DEBAISIEUX
Maître Bernard DEBAISIEUX
11 problèmes résolus
4
Maître MARIE-CHRISTINE TAYORO
Maître MARIE-CHRISTINE TAYORO
9 problèmes résolus
5
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
5 problèmes résolus