Trouvez votre avocat
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X

S'opposer à un permis de construire

Immobilier / Par Alexia.fr , Publié le 19/02/2008 à 13h15
partages
Partager
Twitter
Partager

Deux recours sont envisageables :
- le recours devant l’autorité qui a pris l’acte, ou recours administratif ;
- le recours devant le juge administratif.

Recours administratif

Le tiers qui estime que le permis de construire lui porte préjudice ou est contraire aux règles d’urbanisme a la possibilité de demander à l'autorité administrative de revoir sa position. La demande peut également être adressé au supérieur hiérarchique de l’autorité administrative ayant pris la décision ; c'est-à-dire au préfet, si le refus émane du maire ; ou au ministre si le refus émane du préfet.
Ce recours doit être déposé dans les 2 mois à partir de la dernière des formalités de publicité accomplie (affichage sur le terrain ou en mairie) par lettre recommandée avec demande d’avis de réception.
Le tiers a l'obligation de notifier son recours à l'auteur de la décision accordant le permis et au bénéficiaire, titulaire de l'autorisation. Le non respect de ces règles est sanctionné par l’irrecevabilité du recours devant le juge.
Si ce recours amiable échoue, le demandeur peut s'adresser au juge.

Recours devant le juge administratif

En cas d’échec du recours administratif ou même directement, le tiers qui estime que le permis de construire lui porte préjudice ou est contraire aux règles d’urbanisme peut saisir le juge.
Le juge compétent est le président du tribunal administratif du lieu où se situe le terrain concerné.
Le recours doit être exercé dans un délai de deux mois à partir de la dernière des formalités de publicité accomplie (affichage sur le terrain ou en mairie).
Par ailleurs, en cas d’urgence, un recours en référé est possible.

A noter

Pendant le recours exercé, le délai de péremption du permis de construire est suspendu. Cela signifie que, même si la procédure devant le juge dure plus de deux ans, le bénéficiaire du permis (qui ne serait finalement pas annulé) n’aura pas à recommencer toute la procédure du permis de construire. Sa durée de validité de deux ans commencera recommencera à courir au terme du procès.

Une question en droit immobilier ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
Nous venons de monter un collectif pour s'opposer au projet de .... (non opposition à déclaration préalable...
Existe-t-il un recours permettant de s'opposer à la mise en place de ces ..... Permis de construire :...
Le 1er jour d'affichage fait courir le délai de recours de deux mois, période pendant laquelle votre voisin...
Une question en droit immobilier ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

En ag il avait été voté une somme de 35000 € pour mettre une bâche toiture suite à un dégât des eaux.cette copropriété à...
Je souhaite vendre ma maison par le biais d une age ce immobilier et je voulais savoir s'il était possible de mettre...
Mon proprietaire n encaisse plus mes loyers. je suis en contentieux avec lui concernant une contestation de conge pour...

Avocats les plus populaires
en droit immobilier

1
Maître Julien Marotte
Maître Julien Marotte
4 problèmes résolus
2
Maître Guillaume LUCCISANO
Maître Guillaume LUCCISANO
3 problèmes résolus
3
Maître Cyril PRIEUR
Maître Cyril PRIEUR
2 problèmes résolus
4
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
2 problèmes résolus
5
Maître Gwendoline DA COSTA GOMES
Maître Gwendoline DA COSTA GOMES
2 problèmes résolus