Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

4 choses à savoir sur les donations entre époux

Famille & Personnes / Par Alexia.fr , Publié le 25/05/2018 à 16h26
partages
Partager
Twitter
Partager

Les donations entre époux peuvent être de différents types et poursuivre différents buts. Quelle que soit la catégorie dans laquelle elles s’inscrivent, elles bénéficient d’un régime particulier, lié au statut des époux mariés. Ces donations engagent cependant les époux et ne peuvent pas toujours être révoquées, même suite à un divorce. Avant de consentir une donation à votre époux, voici 4 choses à savoir.

Types de donations possibles

Les donations entre époux peuvent être de différents types. Il peut s’agir de donations de biens présents, de donations de biens futurs, de l'octroi d’avantages matrimoniaux, comme le fait d’apporter un bien personnel à la communauté ou de prévoir un partage inégal de cette communauté en cas de décès d’un des époux ; ou encore de donations au dernier vivant.

De même, les donations peuvent être faites dès avant le mariage, en les inscrivant dans le contrat de mariage des époux. Elles seront cependant caduques si le mariage n’a pas lieu. Elles peuvent également être consenties au cours du mariage, y compris par voie testamentaire.

Utilité des donations entre époux

Les donations entre époux ont pour but de protéger le patrimoine du couple et d’avantager le conjoint au profit duquel elles sont consenties. En cas de régime de séparation de biens, il peut ainsi s’agir, dans le respect de la loi, de lui attribuer certains biens qui seront alors insaisissables par les créanciers de l’époux donateur.

De façon plus courante, il s’agit de s’assurer qu’en cas de décès, son conjoint aura droit à une plus grande part du patrimoine. Pour prendre l’exemple des donations au dernier vivant, elles permettent ainsi, en présence d’enfants, de lui attribuer soit un quart de la succession en pleine propriété plus les trois quarts en usufruit, soit la totalité de la quotité disponible de la succession en pleine propriété, ce qui n’est autrement pas prévu par la loi. En absence d’enfants, elles permettent de lui attribuer l’intégralité de la succession, ce qui déroge également aux règles normales de partage d’une succession.

Régime des donations entre époux

Les donations entre époux bénéficient d’avantages fiscaux, bien qu’elles puissent tout de même être soumises au paiement de droits de donation au-delà d’un certain montant. Les frais de notaire applicables aux donations entre époux font l’objet d’une réglementation. Sauf exception, leur coût est ainsi fixé pour l’année 2018 à 138,47 euros TTC par acte.

En ce qui concerne la révocation des donations consenties, hormis les cas où elles ont été inscrites au contrat de mariage, elle reste toujours possible pour les donations portant sur des biens futurs, pour l'octroi d'avantages matrimoniaux n’ayant pas encore produit leurs effets, ainsi que pour les donations au dernier vivant. La donation au dernier vivant peut même être révoquée par voie testamentaire et sans en informer son conjoint. Les donations de biens présents sont en général irrévocables, sauf en cas d’ingratitude extrême, de non-respect des conditions qui y étaient attachées ou si le donateur a par la suite un premier enfant.

Attention !

Avant le 1er janvier 2005, toutes les donations entre époux étaient librement révocables. Ce n’est désormais plus le cas.

Effets du divorce sur les donations entre époux

Le divorce entraine la révocation automatique des donations et avantages matrimoniaux n’ayant pas encore produit leurs effets, y compris des donations au dernier vivant. L’époux donateur peut cependant renoncer à cette révocation, mais il doit alors le mentionner expressément.

En revanche, quel que soit le type de divorce prononcé et l’imputation des torts, les donations de biens présents et les avantages matrimoniaux ayant déjà produit leurs effets restent irrévocables.

A noter

Retenez ainsi que les donations consenties à votre époux durant le mariage et ayant déjà produit leurs effets lui resteront acquises, même en cas de divorce pour faute à ses torts exclusifs.

Une question en droit de la famille et des personnes ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
20 déc. 2017 ... Durant le mariage, les époux ont pu se faire donation de biens meubles ou immeubles ainsi...
Bonjour, suite au décès de mon époux, nous avions fait une donation entre époux au dernier vivant et nous...
Donation entre époux. Sujet initié par papi guy, il y a 2 ans. Bonjour, J ai avec mon mari fait battire une...
Une question en droit de la famille et des personnes ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Ma fille 19 ans, vit chez la mère , elle commence à travailler chez mc do à mi temps ( 4heures) par jour, gagne le...
Résolue par Maître LHUISSIER
J'ai saisi le jaf pour demander de pouvoir arrêter de payer la pension alimentaire de mes deux fils majeurs :...
Résolue par Maître TEISSEDRE
Apres le décès du père, pour que l'assurance vie soit versé aux enfants mineurs, la mère a ouvert un compte bancaire...
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en droit de la famille et des personnes

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
69 problèmes résolus
2
Maître Laurie BOIREAU
Maître Laurie BOIREAU
41 problèmes résolus
3
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
18 problèmes résolus
4
Maître Samy Hamiani
Maître Samy Hamiani
8 problèmes résolus
5
Maître Charlotte SOUCI-GUEDJ
Maître Charlotte SOUCI-GUEDJ
6 problèmes résolus