Trouvez votre avocat
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X

Comment se déroule une modification du contrat de travail ?

Travail / Par Alexia.fr , Publié le 16/04/2015 à 12h44
partages
Partager
Twitter
Partager

La modification d’un élément du contrat de travail nécessite l’accord du salarié. Elle doit être distinguée d’une modification des conditions de travail du salarié, qui peut être imposée par l’employeur.

Qu'est-ce qu'une modification du contrat de travail ?

Une modification du contrat de travail s’entend par une modification d’un élément essentiel du contrat.

Ces éléments essentiels ne sont pas définis légalement, mais il peut s’agir de tout élément qui a été déterminant pour le salarié lors de la signature du contrat de travail : la rémunération, la qualification, la durée de travail, le lieu de travail …

Pour être considéré comme une modification du contrat de travail, le changement doit être significatif pour le salarié. Par exemple, s’il s’agit d’une modification du lieu de travail, le nouveau lieu doit se trouver dans un autre secteur géographique.

Bon à savoir

Si le contrat contient une clause qui prévoit une modification du contrat, comme une clause de mobilité, il ne s’agit pas d’une modification du contrat de travail, qui nécessite l’accord du salarié.

Une telle clause doit être appliquée dans l’intérêt de l’entreprise et avec un délai de prévenance.

L'accord indispensable du salarié

La modification du contrat de travail nécessite l’accord du salarié. Si le salarié refuse, soit l’employeur renonce à la modification du contrat, soit il ouvre une procédure de licenciement.

La modification du contrat de travail peut être fondée sur un motif personnel ou sur un motif économique.

Si elle est motivée par une cause économique, l‘employeur doit informer chaque salarié par lettre recommandée avec accusé de réception. Le salarié dispose d’un mois pour répondre. S’il ne répond pas, l’acceptation est présumée.

Sans cause économique, le droit du travail ne prévoit aucune disposition particulière. L’employeur doit accorder un « délai suffisant » au salarié pour répondre.

Bon à savoir

Si l’entreprise est en redressement ou en liquidation judiciaire, le salarié dispose d’un délai de 15 jours.

Une question en droit du travail ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
Une question en droit du travail ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuellement en cours de démission de mon poste. mon contrat de travail se base sur 3 mois de préavis. or, je...
Je souhaite quelques conseils s il vous plaît , alors je vous explique mon cas: j ai été déclaré inapte par le médecin du...
Ma rupture conventionnelle a ÉtÉ refusÉe je voudrais savoir si je pouvais faire une " prise d'acte de la rupture du...

Avocats les plus actifs
en droit du travail

1
Maître Robin Nabet
Maître Robin Nabet
38 problèmes résolus
2
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
10 problèmes résolus
3
Maître Constance Chartus
Maître Constance Chartus
8 problèmes résolus
4
Maître Anne Leleu
Maître Anne Leleu
6 problèmes résolus
5
Maître Eric ROCHER-THOMAS
Maître Eric ROCHER-THOMAS
1 problème résolu