Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

La fin du bail d'une location meublée

Immobilier / Par Alexia.fr , Publié le 11/08/2008 à 12h47
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

S’agissant d’une location meublée autre qu’à titre de résidence principale


En matière de location meublée, il peut être mis fin au bail dans les conditions prévues par le parties.

En principe, chaque partie (bailleur et locataire) peut mettre fin au bail en délivrant congé au terme de chaque période de location.

L’usage veut que, à cet égard, il soit respecté un délai de préavis dont la durée varie en fonction de celle du bail (trois mois en général, moins pour une location de très courte durée).

S’agissant d’une location à titre de résidence principale d’un logement meublé


Pour une location à titre de résidence principale, la fin du bail peut intervenir dans les conditions suivantes :
  • Le congé donné par le locataire
(article L.632-1 Code de la construction et de l’habitation).

Le locataire peut donner congé au bailleur à tout moment, même au cours de la première année de la location. Il doit seulement respecter un préavis d’un mois.

Rappel : les dispositions de l’article L.632-1 précité sont d’ordre public. Le contrat de bail ne peut y déroger.

Exemple

Une location meublée dont le contrat prévoit d’une part que l’application des articles L.632-1 et suivants du code de la construction et de l'habitation est écartée et d’autre part que le locataire ne peut donner congé qu’aux dates anniversaires du bail.

S’agissant d’une location à titre de résidence principale d’un logement meublé, les juges ont déclaré applicable les articles L.632-1 et suivants. Ainsi, la clause prévoyant le contraire est sans effet.
Puis, les juges ont appliqué la règle selon laquelle le locataire pouvait donner congé à tout moment, en respectant un préavis d’un mois. Là encore, la clause du contrat qui prévoyait le contraire de ce que disait la loi est sans effet.
Ainsi, tout se passe comme si les clauses contraire à la loi n’existaient pas.

(Jurisprudence : Civ. 3ème, 6 avril 2005, Bulletin 2005 III N° 85).

Le congé délivré par le bailleur

Le bailleur peut donner congé au locataire. Toutefois, contrairement au locataire qui peut donner congé à tout moment, le bailleur doit attendre le terme du bail.


Par ailleurs, le congé doit être délivré au mois trois mois avant le terme du bail et motivé soit par la reprise du logement pour habiter ou pour vendre, soit pour un motif légitime et sérieux (tels que l’inexécution par le locataire de ses obligations).

A défaut, le congé n'est pas valable et le bail sera reconduit.

Refus de modification des conditions du bail par le locataire

Si, le bailleur ayant informé son locataire de sa volonté de modifier certaines conditions du contrat de location (par exemple : augmentation du loyer) lors de son renouvellement, le locataire refuse ces modifications, alors le bail n’est pas reconduit ni renouvelé et prend fin.

L’information du locataire doit avoir eu lieu au moins trois mois avant le terme du bail.

Une question en droit immobilier ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
Notre bailleur vend l'appartement que nous occupons depuis plusieurs années. ... Notre bail se termine à la...
Je suis en fin de bail le 1er novembre pour vente de la maison mais je n ai toujours rien trouvé peut on me...
Mon mari a attendu la fin du bail il ne m as pas dit qu il n avait pas renouveller le bail j ai du retourner...
Une question en droit immobilier ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Est ce qu'une agence immobilière a le droit de m'interdire pendant ou après la période du compromis de vente de...
Résolue par Maître DAHAN
Que procure un droit de passage à celui qui le détient ? est-il en droit de l'utiliser dans toutes circonstances et pour...
Résolue par Maître VIEUILLE
J'ai envoyé un mail hier dans la journée pour faire une proposition d'achat sur une maison hors dans la soirée...
Résolue par Maître VIEUILLE

Avocats les plus actifs
en droit immobilier

1
Maître Julien ATTALI
Maître Julien ATTALI
8 problèmes résolus
2
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
8 problèmes résolus
3
Maître Lionel DREYFUSS
Maître Lionel DREYFUSS
5 problèmes résolus
4
Maître pierre legros
Maître pierre legros
3 problèmes résolus
5
Maître Samy Hamiani
Maître Samy Hamiani
3 problèmes résolus