Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Révision d'un bail commercial : comment ça marche ?

Bail commercial / Par Alexia.fr , Publié le 16/01/2018 à 17h08
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

La révision du bail commercial permet au locataire ou au bailleur de réviser le montant du loyer. Cette révision dite triennale reste plafonnée, selon l’indice choisi par les parties.

Quand faire une demande de révision ?

La demande de révision n’est possible qu’une fois un délai de trois ans après :

  • l’entrée du locataire dans le local commercial,
  • la précédente révision,
  • le renouvellement du bail.

Le locataire ou le bailleur doit adresser sa demande de révision par acte d’huissier ou par lettre recommandée avec accusé de réception. Cette demande doit préciser le montant du nouveau loyer.

Pour que le loyer révisé s’applique, il doit être accepté par l’autre partie. En cas de désaccord, le demandeur peut lancer une procédure auprès du Tribunal de Grande Instance.

Cependant, lors de la conclusion du bail, les parties peuvent prévoir une clause d'échelle mobile, permettant l'indexation du loyer sur la variation de l'indice de référence mentionné dans le contrat. La périodicité est librement déterminée entre les parties. Le loyer est alors révisé automatiquement lors de l'échéance.

Un loyer adapté à la valeur locative du bien loué

L’augmentation ou la diminution du loyer doit être en accord avec l’évolution de la valeur locative du bien.

En principe, la hausse du loyer est plafonnée à l’évolution de l’indice trimestriel de référence choisi par les parties : soit l’Indice des loyers commerciaux (ILC) soit l’Indice des loyers des activités tertiaires (ILAT).

Un déplafonnement est possible, dans deux cas :

  • Si le demandeur prouve qu’une modification matérielle des facteurs locaux de commercialité a entrainé une variation de 10% de la valeur locative, avec une incidence sur l’activité commerciale ;
  • Si le locataire a demandé la déspécialisation du bail.

Pour les contrats conclus ou renouvelés depuis septembre 2014, la variation de loyer ne peut pas conduire à une augmentation supérieure, pour une année, à 10 % du loyer payé au cours de l'année précédente.

Une question en droit des baux commerciaux ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
En principe ne seront pris en compte que les revenus personnels de votre ex femme sauf rares hypothèse s où...
14 août 2009 ... Le recours en révision est possible en matière civile, administrative et pénale. Cependant...
Suis-je en droit de demander une révision du montant de la pension alimentaire que je verse à mon ex-femme...
Une question en droit des baux commerciaux ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

On a recu un commandement de paye qui comporte 3points .loyer impayes mais on règle les loyers tout les mois ça ya pas de...
Résolue par Maître DE ALMEIDA COSTA
L'ancien locataire d'un restaurant a fait l'état des lieux d'entrée avec moi sans la présence du...
Résolue par Maître DE ALMEIDA COSTA
J'ai signé un bail commercial en tant que premier signataire pour une pizzeria le premier février 2010, j'ai...
Résolue par Maître MARLOW

Avocats les plus actifs
en droit des baux commerciaux

1
Maître Benjamin Vanoverschelde
Maître Benjamin Vanoverschelde
2 problèmes résolus
2
Maître Inès Schapira
Maître Inès Schapira
2 problèmes résolus
3
Maître Romain Guillot
Maître Romain Guillot
1 problème résolu
4
Maître Lionel DREYFUSS
Maître Lionel DREYFUSS
1 problème résolu