Trouvez votre avocat
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Dans quelles conditions un établissement bancaire peut rompre le contrat de crédit ?

Banque et crédit / Par Alexia.fr , Publié le 16/01/2018 à 11h14
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Une rupture de crédit n’est possible que dans le cadre d’un crédit à durée indéterminée accordé à un client. La banque doit alors respecter les obligations imposées par le Code monétaire et financier et veiller à ce que la rupture ne soit pas considérée comme abusive.

Les conditions de la rupture d'un crédit par la banque

Selon l’article L313-12 du Code monétaire et financier, lorsqu’il souhaite interrompre le crédit, l’établissement bancaire doit obligatoirement le notifier par écrit à l’emprunteur. Il doit également respecter le délai de préavis fixé dans le contrat, qui ne peut être inférieur à 60 jours. Si le bénéficiaire souhaite connaître les raisons de cette interruption, la banque est dans l’obligation de lui fournir ces informations.

Il peut être nécessaire à l’emprunteur de connaître ces motivations, pour savoir si elle peut contester cette décision devant les tribunaux.

La rupture du crédit peut être justifiée en cas d’actes malhonnêtes du client ou qui portent atteintes à la confiance que le banquier lui avait accordée. Si les agissements du client sont graves, l’établissement bancaire peut rompre le crédit sans préavis.

Bon à savoir

Quand il s’agit d’un contrat de prêt à durée déterminée, il doit être exécuté jusqu’à son terme, sauf accord entre les parties ou comportement répréhensible du bénéficiaire.

La rupture abusive de crédit

Une rupture de crédit peut être considérée comme abusive si la banque ne présente pas les motifs de sa décision ou si ses motifs apparaissent comme illégitimes ou fallacieux. Une rupture brutale, c’est-à-dire sans respect du préavis, est également considérée comme une rupture abusive.

La preuve de cette absence de motif doit être apportée par la victime de la rupture.

Lorsque la rupture du crédit est considérée comme abusive, la banque engage sa responsabilité. Si l’emprunteur a subi un préjudice, il peut obtenir des dommages-intérêts.

Une question en droit bancaire ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
16 janv. 2018 ... Le crédit-bail, appelé aussi location avec option d'achat ou leasing, est un crédit ... A...
16 janv. 2018 ... Le crédit professionnel, comme son nom l'indique, est accordé pour un ... Il permet à...
4 janv. 2018 ... En 2008, le délai de prescription est passé de 10 à 2 ans avec l'article l137-2 du code de...
Une question en droit bancaire ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je viens d'apprendre mon fichage par lcl à la banque de france. n'en comprenant pas la raison, j'ai envoyé
Résolue par Maître LUCCISANO
Ça fait 3 fois que j'ai demandé à ma banque, de faire opposition à ma banque, pour tout sfr, une fois au guichet, à
Résolue par Maître FILLUZEAU
J'ai recu le 30 novembre un avis de passage (dans ma boite a lettres alors que j'etais chez moi ) d'un
Résolue par Maître ROY

Avocats les plus actifs
en droit bancaire

1
Maître Amaury PLUMERAULT
Maître Amaury PLUMERAULT
4 problèmes résolus
2
Maître Aurélie BRAUD
Maître Aurélie BRAUD
2 problèmes résolus
3
Maître Marie BALA-GRODET
Maître Marie BALA-GRODET
1 problème résolu
4
Maître Maêva BOUDOT
Maître Maêva BOUDOT
1 problème résolu
5
Maître Audrey ARIOLA-LEHENAFF
Maître Audrey ARIOLA-LEHENAFF
1 problème résolu