Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X

La séparation, une alternative au divorce

Divorce / Par Alexia.fr , publié le 23/01/2015 à 14h30
partages
Partager
Twitter
Partager

La séparation est une autre solution qui se présente aux époux lorsqu’ils ne souhaitent plus vivre ensemble. Moins contraignante que le divorce, elle laisse cependant subsister les droits et obligations du mariage, malgré la fin de vie commune.
Deux types de séparation sont à distinguer : la séparation de fait et la séparation de corps.

Coût et délais d'un divorce amiable ?
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Souhaitez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Qui demande le divorce ?
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Comparer les avocats
Coût et délais d'un divorce amiable ?
Continuer

La séparation de fait

La séparation de fait existe lorsque les époux ne vivent plus ensemble, soit d’un commun accord, soit lorsque l’un d’eux quitte le domicile conjugal. Les conjoints cessent leur vie commune mais n’entreprennent aucune démarche pour le faire constater. Ils peuvent organiser eux-mêmes les modalités de leur séparation, mais ils sont toujours mariés et leur situation n’a aucune valeur juridique.

La séparation de corps

Contrairement à la séparation de fait, la séparation de corps est prononcée par un jugement rendu par le juge aux affaires familiales. La procédure est sensiblement la même que celle du divorce, mais les conséquences ne sont pas les mêmes. La séparation de corps autorise les époux à vivre séparément et entraine la séparation de leurs biens, mais ils restent mariés. De ce fait, les obligations matrimoniales subsistent également.

La séparation de corps prend fin si les époux divorcent, ou s’ils reprennent leur vie commune (en le faisant constater par notaire ou par un officier d’état civil).

A noter

Qu’impliquent les obligations matrimoniales ?

Le fait que les époux soient encore liés par leurs obligations matrimoniales peut avoir des conséquences importantes. Ces obligations impliquent notamment le devoir de fidélité, le devoir de secours (l’époux doit aider financièrement son conjoint dans le besoin) ou encore le principe de solidarité envers leurs créanciers.

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais...
Résolue par Maître TEISSEDRE
Je me suis marié avec une femme marocaine que j'ai fais venir en novembre 2016 avec in visa vie privée et familiale...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va...
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
160 problèmes résolus
2
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
67 problèmes résolus
3
Maître Bernard DEBAISIEUX
Maître Bernard DEBAISIEUX
43 problèmes résolus
4
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
41 problèmes résolus
5
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
20 problèmes résolus