Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X

La validation des acquis de l'expérience

Travail / Par Alexia.fr , Publié le 29/03/2010 à 13h40
partages
Partager
Twitter
Partager

principe

La validation des acquis de l'expérience permet l'obtention de tout ou partie d'une certification  sur la base d'une expérience professionnelle salariée, non salariée et/ou bénévole et/ou volontaire.  Cette expérience, en lien avec la certification visée, est validée par un jury. Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, ayant au moins trois ans d'expérience salariée, non salariée ou bénévole peut entreprendre cette démarche.

le champ de dîplomes visés

La VAE s’applique à l’ensemble des diplômes et titres à vocation professionnelle ainsi qu’aux certificats de qualification. L’imputabilité des dépenses liées à la VAE est soumise au fait que la certification visée soit inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles.

les conditions

La validation des acquis de l’expérience est un droit ouvert à tous : salariés , non-salariés, demandeurs d’emploi, bénévoles, agents publics, personnes ayant exercé des responsabilités syndicales. Et ce, quels que soit le  diplôm  précédemment obtenu ou le niveau de qualification. Une seule condition, justifier d’une expérience professionnelle  de 3 ans en continu ou en discontinu, en rapport avec le contenu de la certification  envisagée.

la mise en place du VAE

L’information, le conseil et l’orientation

Les Centres et les Points Information Conseil, placés sous la responsabilité des Conseils Régionaux,  accueillent et informent sur la démarche de VAE. Ils  aident à :
-  analyser la pertinence du projet VAE  et ils réorientent, si besoin est, vers d'autres démarches
-  repérer parmi l'offre de certification* (régionale et nationale)
-  orienter auprès des certificateurs concernés
-  connaitre les possibilités de financement

Constitution d’un dossier par le candidat qui retrace précisément son expérience ;

Les informations demandées au bénéficiaire d’une action de VAE doivent avoir un lien direct et nécessaire avec l’objet de la validation. De même, les personnes dépositaires d’informations communiquées par le candidat dans le cadre de sa demande de validation sont tenues au secret professionnel.

Réunion d’ un jury, avec entretien éventuellement ;

Le jury vérifie si le candidat possède les compétences, aptitudes et connaissances exigées pour l’obtention du diplôme, titre ou certificat concerné et prononce :

  • la validation totale lorsque toutes les conditions sont réunies. Le jury propose alors l’attribution de la certification ;
  • la validation partielle. Le jury précise dans ce cas la nature des connaissances et aptitudes devant faire l’objet d’un contrôle complémentaire ;
  • le refus de validation lorsque les conditions de compétences, d’aptitudes et de connaissances ne sont pas remplies.

Le jury est composé de représentants qualifiés de la profession dont relève la certification visée, avec le souci d’assurer une représentation équilibrée des hommes et des femmes.

 
A noter

Tout au long de l’élaboration de sa demande, et en particulier pour la constitution du dossier de validation des acquis, le candidat peut bénéficier d’un accompagnement.

le cadre du VAE

Le  plan de formation

L’employeur peut décider d’inscrire des actions de VAE dans le plan de formation de l’entreprise. Afin de mettre en œuvre de telles actions, une convention doit être conclue entre l’employeur, le salarié bénéficiaire et l’organisme qui interviennent en vue de la validation des acquis du candidat.

Le congé pour validation des acquis de l’expérience

D’une durée équivalente à 24 heures de temps de travail consécutives ou non, le congé de validation des acquis de l’expérience est accordé à la demande du salarié et  sur autorisation de l’employeur.

A noter

Les fonctionnaires peuvent bénéficier aussi  d'actions de formation en vue d'une validation des acquis de leur expérience par un diplôme, un titre ou une certification inscrite au répertoire national des certifications professionnelles.

Une question en droit du travail ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
Une question en droit du travail ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je me suis fais opéré du genou ménisque après un at j'ai eu un contrôle du médecin de la cpam qui me dit ok pour la...
Résolue par Maître NABET
Je suis actuellement en cours de démission de mon poste. mon contrat de travail se base sur 3 mois de préavis. or, je...
Résolue par Maître NABET
Je suis en cdi, depuis le 1 /11/2015 . a l'heure d'aujourd'hui mon employeur ne m'a pas verser mon...
Résolue par Maître CHARTUS

Avocats les plus actifs
en droit du travail

1
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
25 problèmes résolus
2
Maître Robin Nabet
Maître Robin Nabet
23 problèmes résolus
3
Maître myriam berliner
Maître myriam berliner
16 problèmes résolus
4
Maître Isabelle MAYADOUX
Maître Isabelle MAYADOUX
13 problèmes résolus
5
Maître Anne Leleu
Maître Anne Leleu
11 problèmes résolus