Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Validation des acquis de l'expérience (VAE) : comment ça marche ?

Travail / Par Alexia.fr , Publié le 19/01/2018 à 17h13
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Principe

La validation des acquis de l'expérience permet l'obtention de tout ou partie d'une certification sur la base d'une expérience professionnelle salariée, non salariée et/ou bénévole et/ou volontaire. Cette expérience, en lien avec la certification visée, est validée par un jury. Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, ayant au moins un an (continu ou non) d'expérience salariée, non salariée ou bénévole peut entreprendre cette démarche.

Le champ des diplômes visés

La certification visée doit être enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Cela peut être :

  • un diplôme ou un titre à finalité professionnelle,
  • un certificat de qualification professionnelle.

Les conditions

La validation des acquis de l’expérience est un droit ouvert à tous (salariés, non-salariés, demandeurs d’emploi, bénévoles, agents publics, personnes ayant exercé des responsabilités syndicales), et ce quel que soit le diplôme précédemment obtenu ou le niveau de qualification. Une seule condition : justifier d’une expérience professionnelle d'un an en continu ou en discontinu, en rapport avec le contenu de la certification envisagée.

La mise en place de la VAE

L’information, le conseil et l’orientation

Toute personne peut s'informer gratuitement en consultant le portail dédié à la VAE (www.vae.gouv.fr), un conseiller VAE (en contactant un Point Relais Conseil), ou un opérateur du conseil en évolution professionnelle.

Cette information peut porter sur :
- les principes de la VAE,
- les modalités de mise en oeuvre de la VAE,
- le financement de la VAE.

Constitution d’un dossier par le candidat qui retrace précisément son expérience ;

Les informations demandées au bénéficiaire d’une action de VAE doivent avoir un lien direct et nécessaire avec l’objet de la validation. De plus, les personnes dépositaires d’informations communiquées par le candidat dans le cadre de sa demande de validation sont tenues au secret professionnel.

Ce dossier comprend des documents justifiant la durée des activités exercées par le candidat, des documents spécifiques réclamés par l’organisme de certification, et un formulaire de candidature.

Réunion d’un jury, avec entretien éventuellement ;

Le jury vérifie si le candidat possède les compétences, aptitudes et connaissances exigées pour l’obtention du diplôme, titre ou certificat concerné et prononce :

  • la validation totale lorsque toutes les conditions sont réunies. Le jury propose alors l’attribution de la certification ;
  • la validation partielle. Le jury précise dans ce cas la nature des connaissances et aptitudes devant faire l’objet d’un contrôle complémentaire ;
  • le refus de validation lorsque les conditions de compétences, d’aptitudes et de connaissances ne sont pas remplies.

Le jury est composé d'enseignants et de formateurs d'une part, et de représentants qualifiés des professions concernées d'autre part (pour moitié employeurs et pour moitié salariés occupant un emploi visé par le diplôme, lorsque le diplôme concerne des emplois salariés).

A noter

Tout au long de l’élaboration de sa demande, et en particulier pour la constitution du dossier de validation des acquis, le candidat peut bénéficier d’un accompagnement.

Le cadre de la VAE

Le plan de formation

L’employeur peut décider d’inscrire des actions de VAE dans le plan de formation de l’entreprise. Afin de mettre en œuvre de telles actions, une convention doit être conclue entre l’employeur, le salarié bénéficiaire et l’organisme ou chacun des organismes qui interviennent en vue de la validation des acquis du candidat.

Le congé pour validation des acquis de l’expérience

D’une durée équivalente à 24 heures de temps de travail consécutives ou non, le congé de validation des acquis de l’expérience est accordé à la demande du salarié et sur autorisation de l’employeur.

A noter

Les fonctionnaires aussi peuvent bénéficier d'actions de formation en vue d'une validation des acquis de leur expérience par un diplôme, un titre ou une certification inscrite au répertoire national des certifications professionnelles.

Une question en droit du travail ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
Cher monsieur, le changement de statut étudiant vers salarié a été facilité par la circulaire du 12 janvier...
Lors de la délivrance d'une première carte de séjour temporaire mention salarié, la préfecture peut...
24 avr. 2008 ... Validation des acquis de l'expérience (VAE) : comment ça marche ? 19 janv. 2018 ... Casque,...
Une question en droit du travail ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je me suis fais opéré du genou ménisque après un at j'ai eu un contrôle du médecin de la cpam qui me dit ok pour la...
Résolue par Maître NABET
L'employeur peut-il remettre la lettre de convocation à sanctions à son employé en main propre ? ...
Résolue par Maître NABET
Salaire toujours en retard-5 a 10 jours apres mes colegues pas de visites med d,embauche ni depuis--apres la visite que...
Résolue par Maître NABET

Avocats les plus actifs
en droit du travail

1
Maître Gabrielle Cabinet Fingerhut
Maître Gabrielle Cabinet Fingerhut
21 problèmes résolus
2
Maître SABRINA BOUBETRA
Maître SABRINA BOUBETRA
19 problèmes résolus
3
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
14 problèmes résolus
4
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
14 problèmes résolus
5
Maître Sybille ALGRIN-MARKIEWICZ
Maître Sybille ALGRIN-MARKIEWICZ
9 problèmes résolus