Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Discrimination au travail : comment se défendre ?

Travail / Par Alexia.fr , Publié le 18/01/2018 à 15h59
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Motifs prohibés

Il faut se référer à l’article L. 1132-1 du Code du travail.
Selon ce texte, l’employeur ne peut prendre une décision, quelle qu’elle soit, à l’égard d'un salarié, d’un candidat à un emploi, un stage ou une formation, en raison de :

- de son origine,

- de son sexe,

- de ses moeurs,

- de son orientation sexuelle,

- de son identité de genre,

- de son âge,

- de sa situation de famille,

- de sa grossesse,

- de ses caractéristiques génétiques,

- de la particulière vulnérabilité résultant de sa situation économique, apparente ou connue,

- de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation ou une prétendue race,

- de ses opinions politiques,

- de ses activités syndicales ou mutualistes,

- de ses convictions religieuses,

- de son apparence physique,

- de son nom de famille,

- de son lieu de résidence ou de sa domiciliation bancaire,

- de son état de santé, de sa perte d'autonomie ou de son handicap,

- de sa capacité à s'exprimer dans une langue autre que le français.

Personnes protégées

Ce texte protège :
- les salariés,
- tout candidat à un emploi, à un stage ou à une période de formation en entreprise.
De plus, les salariés témoins ou qui ont relaté des agissements discriminatoires ne peuvent pas non plus être sanctionnés, licenciés ou faire l'objet d'une mesure discriminatoire.

Décisions discriminatoires

L’employeur ne peut, pour un motif prohibé (ci-dessus)  :

- écarter une personne d'une procédure de recrutement ou de l'accès à un stage ou à une période de formation en entreprise.

- sanctionner, licencier ou décider d'une mesure discriminatoire, directe ou indirecte, contre un salarié sur tous les aspect de son emploi : en matière de formation, de reclassement, d'affectation, de qualification, de classification, de promotion professionnelle, de mutation, de rémunération, d'intéressement, de distribution d'actions, ou de renouvellement de contrat.

A noter

La loi n° 2008-496 du 27 mai 2008 portant diverses dispositions d'adaptation au droit communautaire dans le domaine de la lutte contre les discriminations, a introduit, dans le code du travail, la distinction entre discrimination directe et indirecte.

  • Constitue une discrimination directe la situation dans laquelle, sur le fondement de son origine, de son sexe, de sa situation de famille, de sa grossesse, de son apparence physique, de la particulière vulnérabilité résultant de sa situation économique, apparente ou connue de son auteur, de son patronyme, de son lieu de résidence ou de sa domiciliation bancaire, de son état de santé, de sa perte d'autonomie, de son handicap, de ses caractéristiques génétiques, de ses mœurs, de son orientation sexuelle, de son identité de genre, de son âge, de ses opinions politiques, de ses activités syndicales, de sa capacité à s'exprimer dans une langue autre que le français, de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée, une personne est traitée de manière moins favorable qu'une autre ne l'est, ne l'a été ou ne l'aurait été dans une situation comparable.
  • Constitue une discrimination indirecte une disposition, un critère ou une pratique neutre en apparence, mais susceptible d'entraîner, pour l'un des motifs mentionnés au premier alinéa, un désavantage particulier pour des personnes par rapport à d'autres personnes, à moins que cette disposition, ce critère ou cette pratique ne soit objectivement justifié par un but légitime et que les moyens pour réaliser ce but ne soient nécessaires et appropriés.

Action en justice

La personne faisant l'objet d'une discrimination peut utiliser tous les recours en même temps.

Elle peut saisir le Défenseur des droits qui lui permettra d'obtenir une médiation, une transaction ou une action en justice.

Elle peut également saisir la justice pénale.
Elle doit pour cela déposer plainte auprès du Procureur de la République, du commissariat de police ou de la gendarmerie afin que les agissements dont elle est victime soient pénalement sanctionnés (par le Tribunal correctionnel).
L’auteur de la discrimination, qui peut être l’employeur ou un autre salarié de l’entreprise, encourt jusqu’à trois ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende.

Les personnes morales peuvent aussi être déclarées responsables pénalement d'actes de discriminations, allant de peines d’amendes à une interdiction d'activité.

La victime peut alors se constituer partie civile afin d'obtenir réparation du préjudice.

Par ailleurs, les salariés victimes ou témoins de discriminations ou les candidats à un emploi disposent également d'un recours au civil, devant le conseil des prud'hommes.
Il s’agit d’obtenir l’annulation de la mesure discriminatoire, du moins d’obtenir la réparation du préjudice subi.
Il appartient à la personne faisant l'objet d'une discrimination de présenter au juge les éléments de fait laissant supposer l'existence d'une telle discrimination, directe ou indirecte.
Au vu de ces éléments, l'auteur supposé doit prouver au juge que sa décision est justifiée par des éléments objectifs, étrangers à toute discrimination.

Les droits de la personne victime d’une discrimination

  • La personne victime d’une discrimination dans l’entreprise peut tout d’abord en informer les délégués du personnel puisque ces derniers disposent d’un droit d’alerte en cas d'atteintes aux droits des personnes et aux libertés individuelles. Ils peuvent saisir l'employeur qui doit procéder sans délai à une enquête et mettre fin à cette situation.

Si l'employeur ne réagit pas à cette alerte, le référé prud'homal peut être intenté par le salarié concerné ou, avec son accord, par les délégués du personnel.

  • De même, les inspecteurs du travail peuvent se faire communiquer tout document ou tout élément d'information, quel qu'en soit le support, utile à la constatation de faits susceptibles de permettre d'établir l'existence ou l'absence d'une méconnaissance des articles du Code du travail ou du Code pénal prohibant les discriminations.



 

Bon à savoir

Une organisation syndicale de salariés représentative peut agir devant une juridiction civile afin d'établir que plusieurs candidats à un emploi, à un stage ou à une période de formation en entreprise ou plusieurs salariés font l'objet d'une discrimination, directe ou indirecte, fondée sur un même motif prohibé et imputable à un même employeur.

Une association régulièrement déclarée depuis au moins cinq ans intervenant dans la lutte contre les discriminations ou œuvrant dans le domaine du handicap peut agir aux mêmes fins, pour la défense des intérêts de plusieurs candidats à un emploi ou à un stage en entreprise.

Une question en droit du travail ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
1 févr. 2018 ... Un salarié est victime de discrimination lorsqu'il est sanctionné, licencié ou fait l' objet...
Harcèlement moral et discrimination syndiacle. Sujet initié par zaste, il y a 3 ans - 1709 vues. Bonjour, Je...
J'aimerai savoir se qui se passe quand une commun fait de la discrimination sur une association comment...
Une question en droit du travail ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je me suis fais opéré du genou ménisque après un at j'ai eu un contrôle du médecin de la cpam qui me dit ok pour la...
Résolue par Maître NABET
L'employeur peut-il remettre la lettre de convocation à sanctions à son employé en main propre ? ...
Résolue par Maître NABET
Salaire toujours en retard-5 a 10 jours apres mes colegues pas de visites med d,embauche ni depuis--apres la visite que...
Résolue par Maître NABET

Avocats les plus actifs
en droit du travail

1
Maître Gabrielle Cabinet Fingerhut
Maître Gabrielle Cabinet Fingerhut
21 problèmes résolus
2
Maître SABRINA BOUBETRA
Maître SABRINA BOUBETRA
19 problèmes résolus
3
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
14 problèmes résolus
4
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
14 problèmes résolus
5
Maître Sybille ALGRIN-MARKIEWICZ
Maître Sybille ALGRIN-MARKIEWICZ
9 problèmes résolus