Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Comment sécuriser une transaction rédigée entre employeur et salarié

Travail / Par Alexia.fr , Publié le 14/12/2017 à 17h11
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Principe

Si un litige survient entre l’employeur et le salarié à l’occasion de la rupture du contrat de travail, l’employeur et le salarié peuvent choisir de régler leur différend par une transaction.

Cela peut être sur le motif de la rupture, le montant des indemnités, l'applicaiton de la clause de non concurrence...

Le but est d'éviter toute difficulté juridique par la suite.

conditions de validité

Pour qu'une transaction soit sécurisée , il faut d'abord qu'elle soit valide et doit respecter les conditions suivantes :

  • Intervenir après la rupture définitive du contrat : après réception par le salarié de la lettre de licenciement ou après notification de la démission.
  • comporter des concessions réciproques de la part de l’employeur et du salarié.
  • reposer sur le consentement libre et éclairé de chacune des parties qui ne doit pas subir de pression ou être trompé sur la portée réelle de son engagement.

le contrat de transaction

  • Conditions de forme

Il  est vivement conseillé d’établir un acte écrit, précisant qu’il s’agit d’une transaction, de son cadre et détaillant les termes de l’accord entre les parties.

Chaque partie à la transaction doit en avoir un original.

La rédaction d’une transaction n'exige pas d’y apporter des mentions spécifiques pour être valable ( lu et approuvé » ou « bon pour accord ») mais doit être signée par le salarié et l’employeur, ou leur représentant, prouvant ainsi l’acceptation.

  • Présentation des parties lors de l'accord

Le salarié peut se faire représenter mais, dans ce cas, un mandat exprès est exigé.

En revanche, lorsque c’est l’employeur qui est représenté, cette formalité n’est pas exigée

  • Conditions de fond

La transaction mentionne obligatoirement

 - le motif et les éléments sur lesquels porte le litige,

 - les exigences des parties

 - ainsi que le montant des concessions réciproques.


La transaction peut aussi définir une peine dans l’éventualité d’un manquement de l’une des parties

Attention !

Seules les dispositions inscrites dans la transaction ont autorité de la chose jugée.

Une question en droit du travail ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
10 avr. 2018 ... Le contrat de sécurisation professionnelle est un dispositif qui doit en principe être...
3 janv. 2018 ... Les époux qui se séparent doivent bien souvent penser à protéger leurs intérêts respectifs...
10 janv. 2018 ... La Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes...
Une question en droit du travail ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je me suis fais opéré du genou ménisque après un at j'ai eu un contrôle du médecin de la cpam qui me dit ok pour la...
Résolue par Maître NABET
L'employeur peut-il remettre la lettre de convocation à sanctions à son employé en main propre ? ...
Résolue par Maître NABET
Salaire toujours en retard-5 a 10 jours apres mes colegues pas de visites med d,embauche ni depuis--apres la visite que...
Résolue par Maître NABET

Avocats les plus actifs
en droit du travail

1
Maître Gabrielle Cabinet Fingerhut
Maître Gabrielle Cabinet Fingerhut
21 problèmes résolus
2
Maître SABRINA BOUBETRA
Maître SABRINA BOUBETRA
19 problèmes résolus
3
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
14 problèmes résolus
4
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
14 problèmes résolus
5
Maître Sybille ALGRIN-MARKIEWICZ
Maître Sybille ALGRIN-MARKIEWICZ
9 problèmes résolus