Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Renégocier son crédit

Immobilier / Par Alexia.fr , Publié le 20/05/2008 à 16h47
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

L’emprunteur peut-il obtenir une modification des conditions de son crédit, en cours d’exécution de celui-ci (par exemple lorsque les taux d’intérêt baissent) ?
Outre la possibilité de s’adresser à un autre établissement de crédit pour obtenir un « rachat de crédit », l’emprunteur peut s’adresser au prêteur pour renégocier les termes de son contrat de crédit.

La possibilité de renégocier son crédit

En principe, le contrat est un engagement ferme et définitif. Cela signifie que vous ne pouvez pas le modifier. Toutefois, ce qu’une partie ne peut faire seule, les deux parties, ensemble, peuvent le faire.
Ainsi, l’emprunteur qui souhaite modifier les conditions de son crédit peut s’adresser au prêteur et tenter de les renégocier.
Cette possibilité est confirmée par l’article L.312-14-1 du Code de la consommation, qui précise que le contrat de crédit peut être modifié, en cours d’exécution, par les parties.
Pour ce faire, prêteur et emprunteur doivent conclure un avenant au contrat.

Bon à savoir

Sauf stipulation contraire, l’emprunteur n’a aucun droit d’exiger une modification de son contrat à raison de la modification des circonstances économiques postérieures à la conclusion de celui-ci. La modification du crédit ne peut procéder que d’une négociation entre les parties. Le prêteur, dans un geste commercial, pourra alors accepter de faire bénéficier l’emprunteur de la baisse des taux d’intérêt.
 

L’avenant au contrat de crédit

L’avenant est le document qui modifie le contrat initial, en déterminant les nouvelles conditions sur lesquelles les parties se sont mises d’accord.
L’avenant doit contenir :
- un tableau d’amortissement détaillé par échéance : cet échéancier doit préciser, pour chaque échéance le capital restant du ;
- le TEG et le coût du crédit calculés sur les seules échéances à venir.
S’agissant d’un crédit à taux variable, l’avenant devra également préciser :
- le coût du crédit, calculé sur les échéances à venir jusqu’à la date de révision du taux d’intérêt ;
- les conditions et modalités de révision du taux d’intérêt.
À compter de la réception de l’avenant, l’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours.

Une question en droit immobilier ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
Je voudrais savoir s'il est possible de renégocier son prêt étudiant après la fin de ses études pour baisser...
20 déc. 2017 ... Les solutions concernant le paiement d'un crédit immobilier en cours d'un ... pour financer...
Ma banque ne peut pas étudier une renégociation de prêt et ma capacité à rembourser ..... Donc, je suis bel...
Une question en droit immobilier ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Est ce qu'une agence immobilière a le droit de m'interdire pendant ou après la période du compromis de vente de...
Résolue par Maître DAHAN
Que procure un droit de passage à celui qui le détient ? est-il en droit de l'utiliser dans toutes circonstances et pour...
Résolue par Maître VIEUILLE
J'ai envoyé un mail hier dans la journée pour faire une proposition d'achat sur une maison hors dans la soirée...
Résolue par Maître VIEUILLE

Avocats les plus actifs
en droit immobilier

1
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
8 problèmes résolus
2
Maître Lionel DREYFUSS
Maître Lionel DREYFUSS
5 problèmes résolus
3
Maître pierre legros
Maître pierre legros
3 problèmes résolus
4
Maître Samy Hamiani
Maître Samy Hamiani
3 problèmes résolus
5
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
2 problèmes résolus