Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Comprendre en 3 points le fonctionnement de votre assurance décès, incapacité, invalidité

Banque et crédit / Par Alexia.fr , Publié le 17/04/2018 à 14h12
partages
Partager
Twitter
Partager

Lorsque vous contractez un prêt, on vous propose souvent l’assurance décès, incapacité et invalidité. Celle-ci n’est pas obligatoire, mais est souvent imposée par l’établissement bancaire.

Cette assurance peut vous permettre de souffler si un des risques assurés se produit puisque votre assurance prendra à sa charge le remboursement de vos mensualités, en totalité ou en partie selon ce que vous avez convenu.

Cette assurance peut être une sécurité financière.

Si vous êtes dans l'impossibilité de travailler

Vous devez être dans l’incapacité de travailler à cause de votre état, souvent à la suite d’un accident ou d’une maladie.

Cette incapacité peut être totale ou partielle, cependant, elle doit être temporaire et constatée par un médecin.

Dès que vous en avez connaissance, vous devez avertir votre assureur. Le contrat comprend les conditions notamment pour le délai que vous devez respecter pour avertir votre assureur.

Votre assureur vous adressera un dossier à lui retourner.

Si vous respectez toutes les conditions prévues au contrat, votre assureur prendra en charge le remboursement des échéances de votre prêt à votre place, selon les conditions que vous avez négociées dans le contrat.

Attention : un délai de carence a peut-être été prévu dans le contrat. C’est pourquoi vous devez toujours vérifier les conditions prévues dans le contrat.

De plus, certaines causes d’incapacité à travailler ne sont pas prises en compte comme une dépression.

Si vous êtes inapte

Votre inaptitude peut être totale ou partielle, mais elle doit être permanente.

Vous devez déclarer votre invalidité dans les délais prévus dans votre contrat. Tout comme pour l’incapacité, l’assurance vous adressera un dossier à lui retourner.

Si vous répondez à tous les critères de l’invalidité, votre assurance prendra en charge les échéances partiellement ou totalement selon votre contrat. Pour un remboursement total, l'assurance a souvent comme seuil 66 % d'invalidité.

En cas de décès ou de perte d'autonomie

La perte d’autonomie doit être totale et irréversible.

En cas de décès ou de perte d’autonomie, votre assurance prendra en charge le remboursement du prêt selon votre situation dans le contrat.

Si vous avez conclu le prêt seul, alors votre assurance remboursera totalement le restant du prêt.

Par contre, il faut différencier trois situations si vous avez conclu le prêt à plusieurs :

Un seul des emprunteurs est assuré à 100 % : si c’est cet assuré qui décède ou perd son autonomie, le prêt sera remboursé totalement.

Imaginons que vous ayez conclu un prêt immobilier avec votre époux et que vous soyez le seul assuré à 100 %. A votre décès, le prêt sera totalement remboursé par l’assurance, mais ce ne sera pas le cas si c’est votre époux qui décède.

Si tous les emprunteurs sont assurés à 100 %, en cas de décès ou de perte d’autonomie de l’un d’entre eux, le restant du prêt sera remboursé.

Dans notre cas, si votre époux ou vous-même subissez une perte d’autonomie ou décédez, alors le capital restant sera remboursé par votre assurance.

Attention, cela se complique si tous les emprunteurs ne sont pas assurés au même taux. Le capital restant sera remboursé selon le taux souscrit.

Imaginons que vous soyez assuré à 40 % et votre époux à 60 %. S’il reste 100 000 € au prêt et que vous décédez, votre assurance remboursera 40 000 €.

Attention : plusieurs causes de décès peuvent annuler le fonctionnement de votre garantie telles que pratiquer un sport trop dangereux, s’infliger volontairement des dommages physiques ou le suicide.

Pour que votre assurance rembourse le restant du prêt, il faut lui fournir un acte de décès et un certificat mentionnant les causes de la mort.

A noter

Il est également possible de souscrire des assurances décès-invalidité indépendantes du prêt.

Par exemple : vous pouvez souscrire une assurance décès à durée indéterminée pour protéger votre patrimoine et vos bénéficiaires.

Vous pouvez également prendre des garanties supplémentaires.

Une question en droit bancaire ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
Tout savoir sur l'assurance décès-invalidité. Assurance / Par Alexia.fr , Publié le 30/03/2015 à 10h43 .......
Lorsque vous contractez un prêt, on vous propose souvent l'assurance décès, incapacité et invalidité....
j' ai une assurance deces invalidite maladie..bref complete ,pour mon ..... on vous propose souvent...
Une question en droit bancaire ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je viens d'apprendre mon fichage par lcl à la banque de france. n'en comprenant pas la raison, j'ai envoyé...
Résolue par Maître LUCCISANO
Ça fait 3 fois que j'ai demandé à ma banque, de faire opposition à ma banque, pour tout sfr, une fois au guichet, à...
Résolue par Maître FILLUZEAU
J'ai recu le 30 novembre un avis de passage (dans ma boite a lettres alors que j'etais chez moi ) d'un...
Résolue par Maître ROY

Avocats les plus actifs
en droit bancaire

1
Maître Jean-Simon Manoukian
Maître Jean-Simon Manoukian
4 problèmes résolus
2
Maître Lionel DREYFUSS
Maître Lionel DREYFUSS
3 problèmes résolus
3
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
1 problème résolu
4
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
1 problème résolu
5
Maître Guylène GRIMAULT
Maître Guylène GRIMAULT
1 problème résolu