Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

5 questions sur la liquidation du régime matrimonial

Divorce / Dissolution du régime matrimonial / Par Alexia.fr , Publié le 20/04/2018 à 16h43
partages
Partager
Twitter
Partager

La dissolution du mariage entraîne également la liquidation du régime matrimonial, c’est-à-dire le partage du patrimoine des époux. Longtemps dissociée de la procédure de divorce elle-même, cette étape cruciale, complexe et bien souvent conflictuelle tend désormais à y être intégrée, avec un élargissement des pouvoirs du juge aux affaires familiales en la matière. Voici 5 questions-réponses pour mieux comprendre cette opération, parfois technique mais pourtant capitale.

Divorcez en 1 mois dès 240€ par époux
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Avez-vous des enfants en commun ?
     
Avez-vous des biens immobiliers en commun ?
     
Avez-vous des crédits en commun à rembourser ?
     
Vous, ou votre conjoint, êtes dirigeant ou associé d'une société étrangère ?
     
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Habitez-vous toujours ensemble ?
     
Voulez-vous faire une demande d'aide juridictionnelle ?
     
Votre conjoint a-t-il déjà un avocat ?
     
Vous recherchez en priorité un avocat :
Vos coordonnées sont confidentielles, elles ne seront transmises qu'aux avocats que vous aurez sélectionnés.
Votre code postal : Téléphone :
 
Demander mon devis
Divorcez en 1 mois dès 240€ par époux
Continuer

Qu'est-ce que la liquidation du régime matrimonial ?

La liquidation du régime matrimonial consiste à effectuer le partage du patrimoine des époux. Il s’agit de déterminer à quel époux, ou en quelle proportion, appartient chaque bien.

Ce partage dépend en grande partie du régime matrimonial choisi. Il existe en effet une multitude de régimes possibles : séparation de biens, participation aux acquêts, communauté universelle, communauté réduite aux acquêts, etc. Le régime par défaut, appliqué en l’absence de contrat de mariage est celui de la communauté réduite aux acquêts dans lequel tous les biens acquis après le mariage sont communs aux époux pour moitié, sauf donation personnelle ou héritage.

Quand doit-elle avoir lieu ?

En cas de divorce par consentement mutuel, et en présence d'un bien immobilier, la liquidation du régime matrimonial doit obligatoirement avoir été effectuée avant le dépôt de la convention chez le notaire.

Pour les divorces contentieux, la liquidation du régime matrimonial peut s’effectuer pendant la procédure, en présentant une convention de partage pour homologation, ou après le prononcé du divorce.

Les juges incitent cependant désormais de plus en plus les époux à commencer cette démarche le plus tôt possible, souvent dès l’audience de conciliation, en procédant pour cela à la désignation d’un notaire. De plus, un projet de liquidation doit être remis lors de l’assignation en divorce.

L'intervention d'un notaire est-elle obligatoire ?

L’intervention d’un notaire n’est normalement obligatoire que lorsque le patrimoine des époux contient un bien immobilier commun ou indivis, ou lors de sa désignation par le juge.

Pour les biens mobiliers (sommes d’argent, meubles, bijoux, etc.) leur partage peut se faire sans acte notarié, et même verbalement. Cela permet d’éviter le paiement des droits de partage, s’élevant à 2,5% de la valeur de l'ensemble de tous les biens faisant l’objet d’un acte de partage.

Cependant, étant donné la complexité des opérations de partage, en cas de difficultés ou de désaccords, même portant sur des biens mobiliers, il reste grandement conseillé de recourir à un notaire.

Le juge peut-il intervenir ?

En cas de désaccord, il reviendra au juge de trancher sur le partage du patrimoine des époux lors d’une liquidation judiciaire.

Tout d’abord, en absence de convention de liquidation homologuée lors de la procédure de divorce, le juge ordonnera la liquidation lors du prononcé du divorce, le cas échéant, en désignant lui-même un notaire. Les époux auront alors un an pour procéder au partage de leur patrimoine. A défaut d’accord trouvé dans ce délai, le notaire établira un procès-verbal de difficulté qui permettra alors un partage judiciaire devant le tribunal de grande instance.


De plus, le juge aux affaires familiales peut désormais procéder au partage judiciaire lors de la procédure de divorce, en cas de désaccords persistants. Il faudra cependant que chacun des époux consente à cette intervention judiciaire et qu’ils disposent d’un projet liquidatif établi par un notaire, notamment si ce dernier avait été désigné lors de l’audience de conciliation.

Est-il possible de conserver des biens en commun ?

Une fois le divorce prononcé, le mariage étant dissous, il n’existe plus de communauté entre époux. Il est cependant possible de conserver certains biens en commun, par le biais du régime d’indivision. C’est souvent le cas lorsque les époux sont tous deux propriétaires de leur ancien logement, qu'ils ne désirent pas le vendre, mais que ni l’un ni l’autre ne peut racheter sa part. Ils devront pour cela rédiger une convention d’indivision devant notaire, pour une durée indéterminée ou de 5 ans renouvelable. En cas d’indivision, si un seul des ex-époux occupe le logement ou profite du bien indivis, il devra alors verser à l’autre une indemnité.  

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
Comment calculer le coût d'un notaire dans une liquidation de régime matrimonial ? Sujet initié par Valy182,...
20 déc. 2017 ... Le régime de la participation aux acquêts est souvent présenté comme un régime matrimonial à...
Notre question concerne le partage des biens mobiliers et immobiliers effectué par le notaire dans le cadre...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais...
Résolue par Maître TEISSEDRE
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ca fait 1 an que je suis divorcé ,j'ai pris un avocat depuis quelques mois en atendant que mon ex marie me...
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
129 problèmes résolus
2
Maître Laurie BOIREAU
Maître Laurie BOIREAU
64 problèmes résolus
3
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
41 problèmes résolus
4
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
33 problèmes résolus
5
Maître Samy Hamiani
Maître Samy Hamiani
16 problèmes résolus