Trouvez votre avocat
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

5 points sur le fonctionnement du bonus-malus des assurances auto

Assurance / Bonus Malus / Par Alexia.fr , Publié le 12/02/2019 à 11h07
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Les assurances auto comprennent une clause de bonus-malus qui revient à un système de réduction-majoration de votre prime d’assurance selon le nombre de sinistres impliquant votre responsabilité.

Imaginons que vous n’avez eu aucun sinistre dans l’année, vous allez gagner du bonus. A l’inverse, si vous avez un sinistre, vous pouvez avoir du malus.

Les véhicules concernés

Tous les véhicules terrestres à moteur sont concernés par le système de bonus-malus sauf :

  • les 2 ou 3 roues, jusqu’à 125 cm3,
  • les véhicules d’intérêt général,
  • les véhicules de collection,
  • les véhicules et matériels agricoles,
  • le matériel forestier et de travaux publics.

Exemple de voiture d’intérêt général : un camion de pompier.

Une voiture de collection a plus de 30 ans.

Les sinistres pris en compte

Le sinistre est pris en compte que si vous avez une part de responsabilité dans celui-ci.

Il existe 4 sinistres exclus de ce système de bonus-malus :

  • les accidents de stationnement sans tiers identifié,
  • les vols,
  • les incendies,
  • les bris de glace.

Le calcul du bonus-malus

Vous commencez avec un coefficient de 1.

Si vous n’avez aucun accident dans l’année où votre responsabilité est engagée, vous profitez d’une réduction de 5 % de votre coefficient de l’année précédente.

La réduction maximale est de 50 % soit un coefficient de 0,50. Il peut être obtenu, par exemple, après 13 ans sans accident.

Imaginons que vous aviez une prime d’assurance de 600 € au coefficient 1, avec le coefficient 0,50, vous ne payez plus de 300 €.

Par exemple : La première année sans accident, vous permet d’avoir un coefficient de 0,95.

A l’inverse, quand vous avez un accident responsable, vous avez une majoration de 25 %. Le coefficient maximal est de 3,5.

Si vous n’êtes que partiellement responsable, la majoration est de 12,5 %.

Votre coefficient revient à 1 si vous n’avez pas d’accident responsable pendant 2 ans.

A noter : Si vous avez un coefficient de 0,50 pendant 3 ans, votre premier accident responsable ne vous fera pas perdre de bonus.

Les infractions causant une majoration

Certaines infractions peuvent aussi donner lieu à des majorations :

  • délit de fuite : majoration de 100 %,
  • accident responsable où vous êtes reconnu en état d’imprégnation alcoolique au moment de l’accident : majoration de 150 %,
  • infraction aux règles de circulation qui a conduit à la suspension ou à l’annulation du permis de conduire :
    • suspension de 2 à 6 mois : majoration de 50 %,
    • suspension de plus de 6 mois : majoration de 100 %,
    • annulation ou plusieurs suspensions de plus de 2 mois au cours de la même période : majoration de 200 %.

Il existe aussi des majorations pour non-déclaration :

  • la non-déclaration à la souscription du contrat d’assurance d’une ou plusieurs circonstances aggravantes : majoration de 100 %,
  • la non-déclaration des sinistres responsables des 3 dernières années précédant la souscription du contrat : majoration de 100 %,
  • si vous êtes responsable de 3 sinistres au cours de l’année : majoration de 50 %.

Cette majoration peut aller jusqu'à 400 %. Cette majoration est supprimée au bout de 2 ans.

Le bonus-malus en fin de contrat

Vous gardez votre coefficient à la fin du contrat d’assurance. Celui-ci sera transféré si :

  • vous changez de véhicule,
  • vous changez d’assurance,
  • vous achetez un nouveau véhicule.

Votre assurance vous communique un relevé d’informations à chaque échéance de contrat qui indique les sinistres responsables survenus au cours des 5 années précédentes.

A noter : Ce relevé d’informations est nécessaire si vous changez d’assurance.

En cas de vente du véhicule sans en acheter un nouveau, le contrat est interrompu. S’il est interrompu pendant moins de 3 mois et que vous n’avez eu aucun sinistre impliquant votre responsabilité, vous conservez l’évolution de votre bonus en prenant un nouveau contrat.

Une question en droit des assurances ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
19 mars 2008 ... Le bonus-malus est un système de calcul qui permet à l'assureur de faire varier le montant...
Ce n'est que lorsque vous avez un bonus maximum depuis au moins 3 ans chez le même assureur que vous ne vous...
Je cherche à obtenir une information concernant un souci que je rencontre avec un l'évolution annuelle de mon...
Une question en droit des assurances ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

En moins de deux ans, une protection juridique n'a pas respecté les conditions générales du contrat, a fait
Résolue par Maître TANGALAKIS
Voilà une petite question qui a déjà dû vous être posée mais dont je n'ai pas bien compris la réponse. j'ai
Résolue par Maître VIEUILLE
Est-il absolument obligatoire d'adhérer à une mutuelle de groupe ? ou est-il juste possible d'adhérer à une
Résolue par Maître VIEUILLE

Avocats les plus actifs
en droit des assurances

1
Maître Yann VIEUILLE
Maître Yann VIEUILLE
2 problèmes résolus
2
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
1 problème résolu
3
Maître Valérie BOURGOIN
Maître Valérie BOURGOIN
1 problème résolu