Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Est-il possible de réviser une prestation compensatoire après un divorce ?

Divorce / Prestation compensatoire / Par Alexia.fr , Publié le 20/12/2017 à 14h47
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

La prestation compensatoire est une mesure qui vise à compenser la disparité entre les situations des époux, engendrée par le divorce.

Elle peut être fixée par les époux eux-mêmes dans la convention de divorce ou par le juge si les époux ne parviennent pas à trouver un accord. Dans tous les cas, le juge veille à ce que la mesure soit équilibrée et préserve les intérêts des deux époux.

Toutefois, si au cours du divorce, la prestation compensatoire a pu être justifiée, elle peut aussi ne plus être adaptée après plusieurs mois ou années après le divorce. Aussi, les époux pourront demander une révision sous certaines conditions.

Divorcez en 1 mois dès 210€ par époux
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Avez-vous des enfants en commun ?
     
Avez-vous des biens immobiliers en commun ?
     
Avez-vous des crédits en commun à rembourser ?
     
Vous, ou votre conjoint, êtes dirigeant ou associé d'une société étrangère ?
     
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Habitez-vous toujours ensemble ?
     
Voulez-vous faire une demande d'aide juridictionnelle ?
     
Votre conjoint a-t-il déjà un avocat ?
     
Vous recherchez en priorité un avocat :
Votre code postal : Téléphone :
 
Demander mon devis
Divorcez en 1 mois dès 210€ par époux
Continuer

Quels motifs peuvent justifier une révision de la prestation compensatoire ?

Il ne faut pas perdre de vue que, si les époux divorcent, des obligations entre eux peuvent perdurer à l'issue du divorce pendant de longues années.

Il en est ainsi pour la prestation compensatoire qui va lier les époux et surtout son débiteur jusqu'à l'extinction de son obligation, c'est-à-dire jusqu'au délai fixé par le juge ou jusqu'au paiement total du capital à verser. Ce n'est qu'après son extinction que les époux sont déchargés de leurs obligations.

Aussi, de nombreux changements peuvent survenir à l'issue du divorce (une perte d'emploi, le décès d'un des ex-époux, un nouveau compagnon, l'état de santé, etc.). Ces évenèments justifient alors que l'un ou l'autre des ex-conjoints demande la révision de la prestation compensatoire.

Toutefois, si cette mesure est prévue sous forme de capital, seul son débiteur peut demander la révision. En revanche, si la prestation compensatoire est versée sous forme de rente, elle peut être demandée par les deux époux, voire même par les héritiers.

Bon à savoir

Le juge va apprécier la demande de révision au regard de divers critères tels que :

  • les ressources des époux (augmentation de revenus du travail, héritage etc.),
  • l'existence d'un nouveau compagnon, remariage etc.,
  • la naissance d'un enfant,
  • la santé des ex-époux
  • etc.

Toutefois, le juge n'additionne pas numériquement ces critères mais prend en compte la globalité de l'évolution des situations des ex-époux dans leur vie quotidienne.

Conseil Pratique

Dans un divorce par consentement mutuel, lors de la rédaction de la convention, les époux inscrivent une clause de révision hors les cas prévus par la loi.

Cette clause peut ainsi énumérer des circonstances précises obligeant à la révision (remariage, perte d’emploi, nouvelle personne à charge, etc.).

La clause peut enfin prévoir les modalités de la révision (nouvel échéancier, diminution de la prestation fixée sous forme de rente) ou bien renvoyer au pouvoir d'appréciation du juge).

Prestation compensatoire versée sous forme de capital : la révision est limitée

Lorsque la prestation compensatoire est attribuée par le juge ou fixée par les époux sous forme de capital, la révision est très limitée.

En effet, le capital est en général une somme d'argent que l'époux débiteur verse en plusieurs mensualités mais dont le montant total est déjà prédéfini.

Le juge peut seulement revoir les modalités de versement de la prestation compensatoire, c'est-à-dire qu'il peut échelonner son paiement.

Le juge n'a alors pas le droit de :

  • suspendre la prestation compensatoire,
  • la supprimer,
  • diminuer le montant du capital pour permettre des mensualités moins élevées.

Prestation compensatoire versée sous forme de rente : la révision est libre

Au contraire d'une prestation compensatoire versée en capital, son paiement sous forme de rente est une exception puisqu'elle pourra être fixée uniquement lorsque les époux ont vécu longtemps ensemble ou s'ils sont âgés ou en raison de l'état de santé d'un époux.

La rente peut alors consister à verser une somme d'argent mensuelle à l'époux dans le besoin sans déterminer un capital total à payer et dont le délai est généralement plus important ( 10 ans, 15 ans etc.).

Les possibilités de révision sont aussi plus nombreuses. Le juge peut outre fixer d'autres modalités de versement, supprimer, suspendre ou encore revoir le montant des mensualités à payer.

A noter

Si la prestation compensatoire a été fixée initialement sous forme de rente, son débiteur peut saisir le juge de nouveau pour demander à ce qu'elle soit rectifiée pour être payée sous forme de capital. Il s'agit alors de demander la substitution d'un capital à tout ou partie d'une rente.

L'époux bénéficiaire peut aussi faire cette demande s'il démontre que la situation nouvelle du débiteur permet la substitution.

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
En principe ne seront pris en compte que les revenus personnels de votre ex femme sauf rares hypothèse s où...
16 janv. 2018 ... La révision du bail commercial permet au locataire ou au bailleur de réviser le montant du...
14 août 2009 ... Le recours en révision est possible en matière civile, administrative et pénale. Cependant...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais...
Résolue par Maître TEISSEDRE
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ca fait 1 an que je suis divorcé ,j'ai pris un avocat depuis quelques mois en atendant que mon ex marie me...
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
97 problèmes résolus
2
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
74 problèmes résolus
3
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
23 problèmes résolus
4
Maître Laurie BOIREAU
Maître Laurie BOIREAU
19 problèmes résolus
5
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
13 problèmes résolus