Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Conseils pour l'achat d'un véhicule d'occasion

Consommation / Par Alexia.fr , Publié le 18/12/2017 à 15h07
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Acheter un véhicule automobile n'est jamais un acte anodin, a fortiori lorsqu’il s’agit d’un véhicule d'occasion. Cette opération peut s’avérer être une bonne affaire ou le point de départ d’un cauchemar. Comment prévenir les ennuis ?

Quels éléments prendre en compte pour acheter ?

Il est essentiel de définir vos besoins et votre budget pour déterminer le type de véhicule qui vous conviendra. Il s’agit de prendre en compte l’usage que vous comptez faire du véhicule (route, ville, mixte, usage fréquent ou occasionnel), le nombre de passagers réguliers, etc.
Lorsque votre choix s’arrête sur un type de véhicule, ou sur une annonce, pensez à comparer le prix indiqué avec la cote du véhicule.
Enfin, songez que vous devez appréhender « globalement » le véhicule que vous souhaitez acheter. Si le prix d’achat est important, il ne peut suffire à vous faire une idée du coût d’un véhicule. Doivent être pris en compte :
- la qualité et la fiabilité de la marque en général. Le coût d’entretien du véhicule en dépend ;
- le coût de fonctionnement : type d’énergie (essence, diesel, GPL, électrique, hybride, etc.) et consommation ;
- la facilité et le coût du remplacement d’un pièce : s’il faut importer une pièce de l’étranger, les délais seront plus long, et le prix plus élevé. Pensez à vous informer sur l’existence d’une usine de la marque du véhicule sur le territoire français où à proximité.

S’informer

Il est indispensable de bien s’informer et de vérifier quelques points essentiels concernant le véhicule que vous souhaitez acheter. Si vous êtes profane en la matière, n’hésitez pas à vous faire accompagner par une personne avertie pour aller visiter le véhicule.
Laissez parler le vendeur, afin de voir les points qu’il soulève et ceux qu’il omet de mentionner. Puis, posez des questions afin de faire le tour des points essentiels.
Lisez attentivement le certificat de contrôle technique.
Véhicule accidenté
Le vendeur doit vous indiquer si le véhicule a été accidenté.
Si tel est le cas, il est recommandé de consulter le rapport d’expertise ou, à défaut, la facture du garage ayant effectué les réparations. La plus grande méfiance est de mise si le vendeur vous indique avoir procédé aux réparations lui-même.
Dans tous les cas, si vous décidez d’acquérir le véhicule, demandez à ce que la mention « véhicule accidenté » soit portée sur l’acte de cession du véhicule.
Si le vendeur vous indique que le véhicule n’a pas été accidenté, vous pouvez également lui demander d’en faire mention dans l’acte de cession du véhicule. Si par la suite vous découvrez que le véhicule a été accidenté, vous aurez la preuve du mensonge qui a vicié votre consentement au moment de la vente.

L’examen du véhicule

Avant de vous décider, il est nécessaire d’examiner le véhicule minutieusement. Notamment, vérifiez :
- l’état de la carrosserie : bosses, éraflures, défauts d’alignement des portes ou du capot … autant de détails qui peuvent révéler un mauvaise usage ou d’entretien du véhicule (voire un accident) et vous permettre de négocier le prix ;
- l'état de l’habitacle intérieur : propreté générale, état des sièges (usure, confort, mobilité), l’usure des tapis de sol ou des pédales, fonctionnement des ceintures de sécurité, etc. ;
- le bon fonctionnement de la ventilation et du chauffage (ou de la climatisation), de l’éclairage, des clignotants, des commandes des vitres électriques, des commandes électriques des rétroviseurs extérieurs, des essuie-glaces, etc. ;
- le moteur : propreté, niveaux de l’huile, liquides de refroidissement et freinage, âge de la batterie, etc.

Tester le véhicule

Il est vivement recommandé de tester le véhicule. Un simple essai de quelques minutes vous permettra de vous faire une idée de l’état des freins, de l’embrayage, et du moteur. Regardez et surtout écoutez le moteur : la présence de fumées ou de bruits anormaux pourront révéler un moteur défectueux. Vous pourrez également apprécier le comportement du véhicule et sa tenue de route.

Une question en droit de la consommation ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
27 déc. 2017 ... Acheter un véhicule d'occasion en France nécessite des formalités spécifiques. Il faut un...
27 déc. 2017 ... Qu'il soit un professionnel ou non, le vendeur d'un véhicule d'occasion est tenu d' informer...
27 déc. 2017 ... la dénomination de vente, c'est-à-dire la marque du véhicule, le type (par .... Lors de...
Une question en droit de la consommation ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

J'ai récemment acquis un véhicule pour 1500 euros. le vendeur m'avait affirmé qu'aucune...
Résolue par Maître ROY
J ai voulu acheter une voiture il y'a presque 2 ans et j ai voulu passer par une concession j ai verser un acompte...
Résolue par Maître BENDER
Habitant de guadeloupe, j'ai acheté une cave à vin il y a 2 ans 1/2 (n'est plus déclarée sous garantie) au prix...
Résolue par Maître ZINEB

Avocats les plus actifs
en droit de la consommation

1
Maître pierre legros
Maître pierre legros
3 problèmes résolus
2
Maître chloé EBERT
Maître chloé EBERT
2 problèmes résolus
3
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
2 problèmes résolus
4
Maître David LELLOUCHE
Maître David LELLOUCHE
1 problème résolu
5
Maître Lionel DREYFUSS
Maître Lionel DREYFUSS
1 problème résolu