Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Quelle taxe d'habitation pour les locaux meublés ?

Fiscal / Par Alexia.fr , Publié le 09/01/2018 à 16h45
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

La taxe d’habitation est un impôt direct perçu au profit des collectivités territoriales (communes, départements), mais aussi des groupements de communes.

Toute personne qui occupe un local meublé au 1er janvier d’une année est tenue d’acquitter la taxe d’habitation de cette année.

Il en va aussi de certains propriétaires à raison de locaux non meublés.

Locaux meublés

Seuls les locaux meublés sont soumis à cette imposition (Code général des impôts, art. 1407-I) dès lors qu’ils entrent dans l’une de ces trois catégories :
- Local meublé affecté à l’habitation
- Local meublé occupé à titre privatif par des personnes morales de droit privé (sociétés, associations)
- Local meublé occupé par des personnes morales de droit public (Etat, collectivité territoriale ou établissement public autres que les établissements scientifiques, d’enseignement ou d’assistance).

Bon à savoir

Le redevable est normalement l’occupant du local. En cas d’occupation collective, l’imposition est due par le ou les occupants mentionnés sur le contrat de location. Il n'est pas possible de scinder une imposition en deux au prorata temporis entre deux occupants successifs. La taxe d’habitation est due par l’occupant au 1er janvier de l’année d’imposition. Ainsi, même si un locataire reste un mois dans un local meublé, il doit payer l’impôt de l’année entière. Un locataire qui entre le 2 janvier dans un même local ne peut, en aucune manière, être tenu de le payer.

Attention !

Un local professionnel est exonéré du paiement de la taxe d'habitation si :

  • ils sont entièrement distincts de l'habitation ;
  • ils sont soumis à la cotisation foncière des entreprises ;
  • ils sont aménagés de façon à les rendre impropres à l'habitation.
Nouveauté

Qu'en est-il des résidences mobiles ?
Les locaux mobiles (caravanes) ne sont normalement pas imposables à la taxe d’habitation, tout du moins tant que ces derniers conservent cette capacité. La situation est identique pour les mobile-homes. Dès lors qu’ils sont attachés au sol à perpétuelle demeure (il ne s’agit pas d’un ancrage temporaire), la taxe d’habitation devient exigible. A compter du 1er janvier 2010, les résidences mobiles seront toutefois soumises à une taxe d’habitation spéciale dénommée taxe annuelle d’habitation des résidences mobiles terrestres (Code général des impôts, art. 1013). La taxe est de 150 € par résidence mobile et de 100 € si elle a plus de 10 ans au premier jour de la période d'imposition.

Locaux non-meublés

Bien que non-meublés, certains locaux peuvent être imposés à la taxe d’habitation dans les communes qui n’appartiennent pas à des agglomérations de plus de 50 000 habitants où existe un déséquilibre entre l'offre et la demande de logements, entraînant des difficultés sérieuses d'accès au logement sur l'ensemble du parc résidentiel existant (Code général des impôts, art. 1407 bis). L’imposition est conditionnée à l’état de vacance (local inoccupé et non-meublé) pendant une période d’au moins deux années.

Une question en droit fiscal ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
1 mars 2018 ... Vous devez payer la taxe d'habitation que vous soyez propriétaire, locataire ou bien même...
20 déc. 2017 ... Aux yeux du fisc, les époux sont solidairement responsables du paiement de la taxe...
Pour bénéficier d'une taxe d'habitation en tant que résidence principale, et comme vous l'avez compris, il...
Une question en droit fiscal ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

J'ai créée une sasu en 2016 (septembre) et la société a généré un bénéfice je n'ai pas pris de salaire, et...
Résolue par Maître VINCENT
Je suis en instance de divorce, j'ai quitté le domicile conjugal fin janvier 2014, nous étions propriétaires...
Résolue par Maître DEBAISIEUX
Quelles sont les démarches à effectuer pour une reconnaissance de dettes entre une mère et sa fille; est ce payant?...
Résolue par Maître BENOIT-TERES

Avocats les plus actifs
en droit fiscal

1
Maître PAUL MOUTARDIER
Maître PAUL MOUTARDIER
8 problèmes résolus
2
Maître Grégory VINCENT
Maître Grégory VINCENT
7 problèmes résolus
3
Maître Lebellour Alexandre
Maître Lebellour Alexandre
2 problèmes résolus
4
Maître Stéphanie JOUANIN
Maître Stéphanie JOUANIN
1 problème résolu
5
Maître VIRGINIE DE ARAUJO RECCHIA