Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Avertissement : 10 vrai/faux sur cette sanction

Travail / Sanctions disciplinaires / Par Alexia.fr , Publié le 26/03/2018 à 10h17
partages
Partager
Twitter
Partager

Vous êtes en retard à votre poste de travail sans avoir de justifications valables à apporter à votre supérieur hiérarchique ? Vous vous exposez à une sanction disciplinaire, en principe sous forme d’un avertissement. Quel est l’impact réel pour un salarié s’il se voit remettre un avertissement ? Quelle procédure doit être respectée par l’employeur et quelle contestation est possible ?

Un avertissement ne peut être prononcé que si cette sanction est prévue par le règlement intérieur de l'entreprise

Vrai. Mais pour les entreprises d’au moins 20 salariés uniquement ! Ce règlement intérieur liste le choix des sanctions disciplinaires offertes à l’employeur. Et si l’avertissement n’y figure pas, l’employeur ne peut pas utiliser cette sanction sous peine de son annulation en justice.
Il ne suffit pas d’ailleurs que l’employeur ait rédigé un règlement intérieur, encore faut-il que ce règlement soit régulièrement mis en place. Des formalités de dépôt et de publicité sont à suivre à la lettre.

L'avertissement est la plus légère des sanctions disciplinaires

Vrai. L’avertissement et le blâme sont des sanctions dites légères qui se situent en bas de l’échelle des sanctions. L’échelle la plus classique des sanctions disciplinaire va de l’avertissement, la mise à pied disciplinaire, la rétrogradation jusqu’au licenciement.

Il est impossible pour un salarié de contester un avertissement

Faux. Le salarié peut toujours contester un avertissement. Il peut ainsi en demander l’annulation devant le conseil de prud’hommes s’il estime cette sanction injustifiée ou discriminatoire ou encore si l’employeur a commis une erreur dans la procédure. Avant d’aller en justice, le salarié peut tenter d’envoyer un courrier de contestation à l’employeur pour qu’il retire sa sanction.

L'avertissement est un préalable obligatoire avant un licenciement

Faux. Il s’agit d’une sanction à part entière. Il n’est pas nécessaire pour un employeur d’avoir déjà sanctionné un salarié pour décider de le licencier. Le licenciement peut intervenir sans qu’aucune sanction disciplinaire n’ait jamais été prononcée à l’encontre du salarié. Il faut toutefois vérifier ce que prévoit le règlement intérieur et la convention collective applicable à l’entreprise car il est possible d’imposer un avertissement avant un licenciement.

Un avertissement ne peut pas être prononcé si le salarié n'a pas passé d'entretien préalable

Faux. Il s’agit d’une sanction tellement légère que par exception elle n’a pas à être précédée d’un entretien préalable. Par exception, un entretien est nécessaire si l’avertissement a une incidence immédiate ou non sur la présence du salarié dans l’entreprise ou sa carrière. Tel serait le cas si par exemple l’avertissement est un préalable nécessaire au licenciement. Il faut donc vérifier ce que prévoit le règlement intérieur ou la convention collective sur le sujet.

Un avertissement peut être notifié par courrier électronique

Faux. Normalement l’avertissement doit être notifié au salarié par lettre recommandée avec demande d’avis de réception. Il est aussi possible de le faire par lettre remise en main propre contre décharge.
Attention toutefois, des juges ont pu reconnaître un courrier électronique comme constituant un avertissement si son contenu correspond à celui d’un avertissement. L’employeur étant alors condamné pour non-respect de la procédure de notification de la sanction.

Il existe un délai limite pour notifier un avertissement

Vrai. C’est vrai comme pour toute sanction disciplinaire. L’employeur ne peut ainsi pas prononcer d’avertissement plus de 2 mois après qu’il ait pris connaissance des faits fautifs.

Après avoir donné un avertissement à un salarié, l'employeur peut changer d'avis et aggraver la sanction

Faux. Une fois qu’une sanction disciplinaire a été prononcée, l’employeur ne peut pas revenir en arrière pour l’aggraver ou rajouter une sanction supplémentaire. Il existe un principe d’interdiction de doubles sanctions pour les mêmes faits. Si en revanche le comportement fautif se poursuit après le prononcé de l’avertissement, l’employeur peut alors tout à fait prendre une sanction plus sévère ou invoquer l’avertissement pour appuyer une nouvelle sanction.

L'avertissement a des conséquences financières pour le salarié

Faux. Le prononcé d’un avertissement n’entraîne aucune conséquence sur la rémunération du salarié.

Passé 3 ans l'avertissement disparaît du dossier du salarié

Vrai. Aucune sanction datant de plus de 3 ans ne peut être invoquée pour appuyer une nouvelle sanction. Le salarié qui a reçu un avertissement retrouvera donc un dossier vierge au bout de 3 ans.

Une question en droit du travail ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
Licencié pour faute grave sans avoir eu aucun avertissement avant, puis-je aller aux prud'hommes ? Sujet...
Et là pôle emploi emploi m'envoie un avertissement avant radiation et cessation de mon chômage, j'ai répondu...
La réaction de mon employeur : confisquer les ordinateurs et mettre un avertissement sur les horaires, alors...
Une question en droit du travail ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Durant l'été j'ai été en arrêt maladie durant ma période de congé (2ème et 3ème semaine de congé et opéré dès...
Résolue par Maître LELEU
Je me suis fais opéré du genou ménisque après un at j'ai eu un contrôle du médecin de la cpam qui me dit ok pour la...
Résolue par Maître NABET
L'employeur peut-il remettre la lettre de convocation à sanctions à son employé en main propre ? ...
Résolue par Maître NABET

Avocats les plus actifs
en droit du travail

1
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
15 problèmes résolus
2
Maître Alexandra THEODOROPOULOS
Maître Alexandra THEODOROPOULOS
12 problèmes résolus
3
Maître SABRINA BOUBETRA
Maître SABRINA BOUBETRA
12 problèmes résolus
4
Maître Hélène TISNERAT
Maître Hélène TISNERAT
7 problèmes résolus
5
Maître Valentin LE DILY
Maître Valentin LE DILY
5 problèmes résolus