Trouvez votre avocat
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

5 éléments à prendre en compte pour votre demande de naturalisation

Administratif / Par Alexia.fr , Publié le 07/05/2019 à 16h05
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

La naturalisation est un mode d’acquisition de la nationalité. Pour cela, vous devez remplir certaines conditions liées à la régularité de votre séjour en France et à votre intégration dans la communauté française.

Vous devez constituer un dossier à adresser à la préfecture ou à un consulat.

A noter : Les conditions pour la naturalisation risquent de changer. En effet, il est en projet de réhausser le niveau de langue française demandé et d'ajouter une nouvelle condition : le plein respect vis-à-vis du principe de laïcité.

Les conditions pour obtenir la naturalisation

Tout d’abord, vous devez être majeur.

A noter : Vous pouvez faire votre demande dès l’âge de 17 ans, mais vous obtiendrez la naturalisation qu’à 18 ans.

De même, vous pouvez demander la naturalisation en étant mineur si un de vos parents a acquis la nationalité française. Pour cela, vous devez résider en France avec votre parent depuis au moins 5 ans.

La résidence

Vous devez résider en France au moment de la signature du décret de naturalisation.

Concernant la résidence, elle implique que vous ayez le centre de vos intérêts matériels et de vos liens familiaux en France.

Vous devez vivre en France depuis au moins 5 ans sauf dans certains cas.

La durée passe à 2 ans si :

  • vous avez fait 2 ans d’études avec succès pour obtenir un diplôme d’un établissement d’enseignement supérieur français,
  • vous avez contribué au rayonnement de la France,
  • ou vous avez un parcours exceptionnel d’intégration.

Imaginons que vous ayez des activités accomplies dans les domaines civiques, scientifique, économique, culturel ou sportif, il peut s’agir d’un parcours exceptionnel d’intégration et dans ce cas, votre durée de résidence en France passe à 2 ans pour pouvoir demander la naturalisation.

Certains cas permettent également de ne pas être assujetti à une durée de résidence notamment pour :

  • service militaire dans l’armée française,
  • engagement volontaire dans les armées françaises ou alliées, en temps de guerre,
  • services exceptionnels à la France,
  • statut de réfugié en France,
  • appartenir à un Etat francophone et avoir le français pour langue maternelle ou scolarisation d’au moins 5 ans dans un établissement enseignant en langue française.

Par dérogation, vous pouvez également être naturalisé si vous résidez à l’étranger, cependant, vous devez remplir une des conditions suivantes :

  • exercer une activité professionnelle publique ou privée pour le compte de l’Etat français ou d’un organisme dont l’activité présente un intérêt particulier pour l’économie ou la culture française,
  • séjourner à Monaco,
  • faire votre service national ou être engagé dans une formation régulière de l’armée française,
  • être volontaire du service national.

A noter : L’assimilation de résidence qui profite à l’un des époux s’étend à l’autre époux et aux enfants mineurs, s’ils habitent ensemble à l’étranger.

Régularité du séjour

Vous devez avoir un titre de séjour en cours de validité au moment du dépôt de votre demande.

A noter : Vous n’avez pas besoin d’avoir un titre de séjour en cours de validité si vous avez la nationalité d’un pays de l’Espace économique européen ou si vous êtes suisse.

Vous ne devez pas avoir fait l’objet d’un arrêté d’expulsion ou d’une interdiction de territoire français en vigueur.

L’assimilation à la communauté française

Vous devez prouver votre assimilation à la communauté française :

  • par adhésion aux principes et valeurs essentiels de la République,
  • par connaissance de l’histoire, de la culture et de la société française.

Connaissance de la langue française

Vous devez justifier d’une connaissance orale suffisante de la langue française afin de faire face aux situations de la vie courante.

Insertion professionnelle

L’insertion professionnelle constitue une condition essentielle de l’assimilation et de l’intégration en France.

Moralité et absence de condamnations pénales

Vous ne devez pas avoir été l’auteur de faits contraires à l’ordre public, c’est-à-dire, ne pas avoir été condamné :

  • en France, à une peine d’au moins 6 mois de prise sans sursis,
  • pour un crime ou un délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation,
  • pour un acte de terrorisme.

Le dépôt du dossier

Vous devez déposer le dossier à la plate-forme de naturalisation de la préfecture ou du consulat de votre résidence.

Les documents à fournir

Votre dossier doit comporter les documents suivants :

  • le formulaire cerfa n°12753*02,
  • 2 photos d’identité,
  • un timbre fiscal de 55 €,
  • la photocopie recto-verso de votre titre de séjour en cours de validité,
  • les justificatifs de votre état civil et de nationalité (votre acte de naissance, celui de vos parents, la copie de passeport, etc.)
  • les justificatifs de votre domicile et de votre séjour (le contrat de location, les quittances de loyer, les factures, l'attestation de propriété, l'attestation d'hébergement, la copie du titre de séjour de votre conjoint, les certificats de scolarités, etc.),
  • les justificatifs de vos ressources et de vos impôts (vos avis d'imposition, le bordereau de situation fiscale, les contrats de travail, les bulletins de salaire, les justificatifs Pôle Emploi, etc.)
  • le diplôme ou l’attestation justifiant votre niveau de connaissance de la langue française,
  • les justificatifs si vous vivez en couple (l'acte de mariage, le récépissé de PACS, etc.)
  • les justificatifs si vous avez déjà été marié (la décision de séparation de corps, le divorce, l'acte de décès, etc.)
  • les justificatifs des enfants à charge (l'acte de naissance, le jugement d'adoption, etc.).

Si vous êtes un ancien combattant ou légionnaire, vous devez communiquer vos états des services, décorations et citations obtenues.

Si vous vivez en France depuis moins de 10 ans, vous devez fournir un extrait original de casier judiciaire étranger, sauf pour les réfugiés politiques, apatrides ou si vous êtes entré en France avant vos 18 ans.

Vous pouvez acheter votre timbre fiscal en ligne à cette adresse ou en bureau de tabac.

A noter : Vous pouvez ajouter tous les documents qui vous semblent utiles.

Vous avez 6 mois à la suite de votre dépôt pour fournir les documents.

S’il vous manque un document, vous devez le justifier par écrit.

Attention : Si les documents sont dans une langue étrangère, ils doivent être traduits par un traducteur agréé.

Si un changement intervient après la demande, vous devez informer la préfecture ou le consulat à l’aide de la déclaration de changement de situation.

A noter : En même temps que la demande de naturalisation, vous pouvez demander la francisation de vos nom/prénom et ceux de vos enfants.

L'Etude du dossier

Après réception de votre dossier complet, une enquête sur votre comportement civique est effectuée. Elle peut se compléter par une consultation des organismes sociaux ou des consulats de France.

L’administration va également vérifier votre passé judiciaire en France et à l’étranger.

Vous serez alors convoqué à un entretien pour vérifier votre assimilation et votre niveau de langue française. Vous devez, ensuite, signer la charte des droits et devoirs du citoyen français.

L’administration a alors 18 mois pour vous répondre à partir de la délivrance du récépissé (il est remis quand votre dossier est complet).

Elle doit vous répondre sous 12 mois si vous justifiez avoir votre résidence en France depuis au moins 10 ans à la date du récépissé.

La décision de l'administration

La décision peut être favorable ou défavorable.

Quand la décision est favorable, vous recevez un courrier vous informant de votre inscription dans le décret de naturalisation, après sa publication au Journal Officiel (JO).

Le décret prend effet à la date de signature. Un extrait vous est remis ainsi qu’une copie des actes de l’état civil français résultant de la naturalisation lors d’une cérémonie organisée par la préfecture ou le consulat.

Vos enfants mineurs non mariés, deviennent également français s’ils résident habituellement avec vous et si leur nom est mentionné sur le décret.

Attention : Le décret peut être retiré dans les 2 ans faisant suite à sa publication s’il est constaté que les conditions n’étaient pas remplies. Il peut aussi être retiré s’il est constaté qu’il a été obtenu par mensonge ou fraude. Dans ce cas, il peut être retiré pendant 2 ans à la suite de la découverte des mensonges ou de la fraude.

Quand la décision est défavorable, elle peut être irrecevable ou inopportune.

A noter : La décision doit être motivée.

La décision est irrecevable quand les conditions légales ne sont pas remplies. Elle est inopportune quand l’acquisition de la nationalité française n’est pas ou pas encore envisageable.

Si la décision est irrecevable, elle vous est notifiée par le préfet soit par convocation ou par lettre recommandée avec avis de réception.

Dès que les conditions sont remplies, vous pouvez faire une nouvelle demande.

Si la décision est inopportune, elle peut simplement être ajournée. Dans ce cas, un délai vous est accordé pour remplir une condition.

Imaginons que vous n’avez pas de travail, un délai peut vous être accordé pour en trouver un.

Une fois le délai passé, vous pouvez déposer une nouvelle demande.

Que la décision soit irrecevable ou inopportune, vous pouvez faire un recours administratif auprès du ministre chargé des naturalisations pendant les 2 mois suivant la notification.

Sans réponse dans un délai de 4 mois, votre recours est rejeté. Vous pouvez alors faire un recours contentieux devant le tribunal administratif de Nantes dans les 2 mois suivant le rejet.

Une question en droit administratif ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
23 juil. 2017 ... Des mentions sur le casier judiciaire peuvent, légalement, être un motif de refus de la...
15 sept. 2017 ... Il est souvent admis, à tort, qu'une fois une demande de titre de séjour ou de ...
Adoption simple et transmission de la nationalité française. Droit des étrangers / Naturalisation / Par...
Une question en droit administratif ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Comment se procurer une attestation de non recours contre un permis de construire auprès du tribunal administratif ?
Résolue par Maître VIEUILLE
Il y a deux semaines, j'ai obtenu un rendez vous à la préfecture afin de renouveller mon titre de séjour " étudiant
Résolue par Maître TANGALAKIS
Je ne sais pas si j'ai mis mon article dans le bon domaine, j'en serais désolée. ma propriétaire
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en droit administratif

1
Maître Charlène LEBEY
Maître Charlène LEBEY
5 problèmes résolus
2
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
4 problèmes résolus
3
Maître Christel BRANJONNEAU
Maître Christel BRANJONNEAU
1 problème résolu
4
Maître GILBERTE NKANA
Maître GILBERTE NKANA
1 problème résolu
5
Maître Alexandre Muschel
Maître Alexandre Muschel
1 problème résolu