Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

4 erreurs à éviter lors d'un divorce contentieux

Divorce / Divorce contentieux / Par Alexia.fr , Publié le 04/05/2018 à 16h28
partages
Partager
Twitter
Partager

Bien qu’un divorce contentieux puisse être une étape longue et difficile, notamment pour l’époux le subissant, il reste nécessaire de ne pas aggraver la situation, ni de se désintéresser de la procédure. Ainsi, quel que soit votre ressenti, il convient d’éviter certaines erreurs, comme expliqué ci-dessous.

Divorcez en 1 mois dès 240€ par époux
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Avez-vous des enfants en commun ?
     
Avez-vous des biens immobiliers en commun ?
     
Avez-vous des crédits en commun à rembourser ?
     
Vous, ou votre conjoint, êtes dirigeant ou associé d'une société étrangère ?
     
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Habitez-vous toujours ensemble ?
     
Voulez-vous faire une demande d'aide juridictionnelle ?
     
Votre conjoint a-t-il déjà un avocat ?
     
Vous recherchez en priorité un avocat :
Vos coordonnées sont confidentielles, elles ne seront transmises qu'aux avocats que vous aurez sélectionnés.
Votre code postal : Téléphone :
 
Demander mon devis
Divorcez en 1 mois dès 240€ par époux
Continuer

Quitter le domicile conjugal sans autorisation

Bien que la vie en commun puisse s’avérer difficile pendant la procédure de divorce, partir du domicile conjugal et s’affranchir ainsi du devoir de cohabitation reste une faute que votre futur ex-époux pourra éventuellement invoquer contre vous. Pour éviter cela, il convient d’attendre l’audience de conciliation à la suite de laquelle le juge vous autorisera en général à résider séparément. En cas d’accord avec votre époux, vous pouvez envisager de quitter le domicile avant cette audience en faisant constater cet accord par écrit. Ce dernier n’aura cependant aucune valeur juridique, mais permettra d’attester des circonstances de votre départ.

Bon à savoir

En cas d’urgence, notamment si votre conjoint exerce des violences à votre encontre ou celle de vos enfants, vous pouvez quitter immédiatement le domicile conjugal. Afin que ce départ ne vous soit pas reproché, il faudra dans la mesure du possible faire constater ces violences par un médecin, déposer une plainte ou une main courante et saisir le juge sans délai.

Ne plus s'acquitter des devoirs du mariage

Jusqu’au prononcé du divorce vous restez marié et donc tenu de respecter les devoirs du mariage, notamment le devoir de secours et d’assistance ainsi que le devoir de fidélité. De plus, même en cas d’autorisation de résidence séparée, vous devrez continuer à pourvoir aux charges du ménage et à l’éducation des enfants, en contribuant par exemple à payer une partie du loyer ou du crédit portant sur le domicile familial. Lors de l’audience de conciliation, le juge pourra aménager les modalités de ces obligations, notamment à travers l’accord d'une pension versée à votre époux au titre du devoir de secours, afin d’en faciliter l’exécution.

Ne pas se rendre à l'audience de conciliation

L’audience de conciliation représente votre première rencontre avec le juge. Si vous êtes défendeur, elle pourra se tenir sans votre présence, après deux convocations restées sans effet. Cependant, ne pas assister à l’audience de conciliation est fortement déconseillé. Tout d’abord, cela est en général mal perçu par le magistrat qui sera en charge du reste de la procédure de votre divorce. De plus, c’est lors de l’audience de conciliation que vont être décidées les mesures provisoires concernant l’aménagement de l’exécution des devoirs du mariage, ainsi que les modalités de garde des enfants, le cas échéant. Ces mesures étant valables jusqu’au prononcé du divorce, et la procédure pouvant durer plusieurs mois voire plusieurs années, vous avez tout intérêt à faire valoir vos prétentions en la matière. A cette fin, il est aussi conseillé de vous rendre à l’audience accompagné d’un avocat.

Ne pas s'impliquer dans les débats

Pareillement, même si la procédure de divorce est une épreuve longue et difficile, il est important que vous restiez impliqué, par la voie de votre avocat, tout au long des audiences conduisant au jugement. Si vous divorcez pour faute ou pour rupture du lien conjugal, il faudra ainsi, si vous êtes demandeur, prouver au juge l’existence d’une faute grave ou répétée ou bien la cessation de communauté de vie depuis deux années consécutives. L’apport de ces preuves vous incombera, il vous faudra donc les obtenir par tous moyens, de façon légale et loyale. A l’inverse, si vous êtes défendeur, vous devrez contrer les arguments et preuves de votre époux.

De plus, lors du prononcé du divorce, le juge décidera également des mesures organisant la vie de votre famille après la séparation. Lors des audiences, l’octroi d’une prestation compensatoire, de pensions alimentaires et les modalités de garde de vos enfants seront ainsi discutés. Une fois le jugement prononcé, ces mesures seront révisables mais seulement sous certaines conditions. Quel que soit votre sentiment personnel quant au divorce, il convient donc d’utiliser au mieux les audiences et débats pour faire valoir vos droits et prétentions afin d’aboutir à une solution la moins défavorable possible.

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
Le délai d'appel du jugement de divorce est d'un mois maximum à compter ... Vu lors de la conciliation, de...
7 mai 2018 ... Toute contestation fiscale doit d'abord être portée auprès de l'administration. Tel est le...
21 mars 2018 ... Prestation compensatoire et divorce : les 10 questions à se poser .... Aussi, pour les...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais...
Résolue par Maître TEISSEDRE
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ca fait 1 an que je suis divorcé ,j'ai pris un avocat depuis quelques mois en atendant que mon ex marie me...
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
115 problèmes résolus
2
Maître Laurie BOIREAU
Maître Laurie BOIREAU
64 problèmes résolus
3
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
46 problèmes résolus
4
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
29 problèmes résolus
5
Maître Samy Hamiani
Maître Samy Hamiani
16 problèmes résolus