Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Loi avenir professionnel : les 10 mesures clés

Travail / Par Alexia.fr , Publié le 15/11/2018 à 11h52
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

La rentrée 2018 a rimé avec la loi avenir professionnel qui contient une foule de mesures en droit du travail, dont la portée concerne tant les salariés que les employeurs. Voici 10 mesures à connaitre.

1/Des euros sur le CPF

En 2019, le compte personnel de formation (CPF), dispositif permettant à chaque salarié de gérer sa formation professionnelle, est alimenté en euros et non plus en temps. Pour les droits déjà acquis au 31 décembre 2018, ils vont aussi être convertis en euros. Ces euros vont permettre de financer ensuite une formation éligible au dispositif du CPF.

2/La suppression de dispositifs de formation

Dès 2019, le congé individuel de formation (CIF) est remplacé par le CPF de transition professionnelle. Ce dispositif doit permettre au salarié de changer de métier ou de profession dans le cadre d’un projet de transition professionnelle.
Quant aux périodes de professionnalisation, elles seront elles-aussi remplacées par un nouveau dispositif : la reconversion ou promotion par alternance. Objectif : permettre au salarié de changer de métier ou de profession ou de bénéficier d’une promotion sociale ou professionnelle par des actions de formation.

3/Un seul CDD pour remplacer plusieurs salariés

Si un employeur souhaite remplacer plusieurs salariés absents par un seul salarié en CDD, il doit conclure autant de contrats que de salariés remplacés. A titre provisoire, du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2020, il sera possible de conclure un seul CDD pour remplacer plusieurs salariés. Tout le monde ne sera cependant pas concerné puisqu’un décret doit venir préciser les secteurs concernés. A suivre du côté des employeurs !

4/Jouer les prolongations en apprentissage

Un contrat d’apprentissage va pouvoir dès 2019 être conclu jusqu’à l’âge de 29 ans. Aujourd’hui, l’âge limite de l’apprentissage est normalement de 25 ans, même s’il existe déjà de nombreuses exceptions.
Ce n’est pas la seule nouveauté à venir concernant l’apprentissage ! Signalons par exemple la refonte complète des aides financières ou de nouvelles modalités venant simplifier la rupture du contrat, tant par l’employeur que par l’apprenti.

5/Un contrat de professionnalisation mobile

Exécuter un contrat de professionnalisation en partie à l’étranger va devenir possible dans la limite d’un an, sauf exception. L’exécution du contrat en France doit être au minimum de 6 mois et la durée du contrat peut être portée à 24 mois.

6/Un droit au chômage pour les démissionnaires

En 2019, un salarié qui démissionne va pouvoir prétendre à l’assurance chômage. Fantastique ! Oui, mais il faut tempérer cette affirmation. Car le salarié va devoir disposer d’une certaine ancienneté et être en capacité de faire valider un projet de reconversion professionnelle. Pas si simple donc…

7/Des indicateurs pour mesurer l'égalité de rémunération

A partir de 50 salariés, les entreprises vont devoir publier des indicateurs relatifs aux écarts de rémunération entre les femmes et les hommes. Reste à définir quelles sont les indicateurs retenus… Et ensuite, bien entendu, prendre des actions pour supprimer les écarts constatés et publier ces actions. Des pénalités financières seront encourues par les employeurs qui ne s’exécuteront pas.
Cette mesure ne verra le jour qu’en 2019 ou 2020 selon l’effectif de l’entreprise.

8/ Plus de déclaration spécifique concernant l'emploi de personnes handicapées

La déclaration annuelle à l’AGEFIPH concernant l’obligation d’emplois de personnes handicapées (obligatoire à partir de 20 salariés) va disparaitre en 2020. La DSN suffira.
Les modalités d’accomplissement de l’obligation d’emploi vont également changer.

9/Un référent en matière de harcèlement sexuel

Pour mieux accompagner les salariés en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes, les entreprises vont devoir nommer un référent dédié en 2019. Seules les entreprises d’au moins 250 salariés sont toutefois concernées.
Côté élu du personnel aussi un référent va être nommé (par le CSE au sein de ses membres).

10/Un entretien professionnel élargi

Au moins tous les 2 ans, l’employeur doit proposer au salarié de passer un entretien professionnel pour parler de ses perspectives d’évolution professionnelle. En 2019, il faudra évoquer lors de cet entretien : l’activation par le salarié de son CPF, les abondements de ce compte que l'employeur est susceptible de financer et le conseil en évolution professionnelle. Notez qu’un accord collectif va pouvoir modifier la périodicité des entretiens professionnels.

Une question en droit du travail ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
8 janv. 2018 ... Il s'agit d'un droit du consommateur prévu par la loi et que le vendeur professionnel ne...
7 nov. 2018 ... Avec les changements induits par la loi Avenir professionnel, un apprenti peut démissionner....
20 déc. 2017 ... 6- Le manquement au devoir d'assistance : le fait qu'un époux ne soutienne pas son conjoint...
Une question en droit du travail ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je me suis fais opéré du genou ménisque après un at j'ai eu un contrôle du médecin de la cpam qui me dit ok pour la...
Résolue par Maître NABET
L'employeur peut-il remettre la lettre de convocation à sanctions à son employé en main propre ? ...
Résolue par Maître NABET
Salaire toujours en retard-5 a 10 jours apres mes colegues pas de visites med d,embauche ni depuis--apres la visite que...
Résolue par Maître NABET

Avocats les plus actifs
en droit du travail

1
Maître SABRINA BOUBETRA
Maître SABRINA BOUBETRA
21 problèmes résolus
2
Maître Gabrielle Cabinet Fingerhut
Maître Gabrielle Cabinet Fingerhut
21 problèmes résolus
3
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
16 problèmes résolus
4
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
14 problèmes résolus
5
Maître Sybille ALGRIN-MARKIEWICZ
Maître Sybille ALGRIN-MARKIEWICZ
8 problèmes résolus