Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Sans revenus : les 4 aides dont vous pouvez bénéficier en cas de divorce

Divorce / Prestations familiales / Par Alexia.fr , Publié le 20/12/2017 à 15h28
partages
Partager
Twitter
Partager

Femme au foyer, époux au chômage ou qui a travaillé dans l'entreprise de son conjoint sans rémunération … Envisager un divorce lorsque l'on est sans ressources peut être difficile. Mais un conjoint sans revenus dispose de droits au cours de la procédure et après le divorce.

Divorcez en 1 mois dès 240€ par époux
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Avez-vous des enfants en commun ?
     
Avez-vous des biens immobiliers en commun ?
     
Avez-vous des crédits en commun à rembourser ?
     
Vous, ou votre conjoint, êtes dirigeant ou associé d'une société étrangère ?
     
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Habitez-vous toujours ensemble ?
     
Voulez-vous faire une demande d'aide juridictionnelle ?
     
Votre conjoint a-t-il déjà un avocat ?
     
Vous recherchez en priorité un avocat :
Vos coordonnées sont confidentielles, elles ne seront transmises qu'aux avocats que vous aurez sélectionnés.
Votre code postal : Téléphone :
 
Demander mon devis
Divorcez en 1 mois dès 240€ par époux
Continuer

1. Pendant la procédure de divorce : la pension alimentaire

Une pension alimentaire peut être attribuée pour les enfants, mais également pour un conjoint dans le besoin. Cette pension alimentaire sera versée au cours de la procédure de divorce. Il peut s'agir d'un versement d'une somme d'argent, mais aussi de l'occupation gratuite du logement ou de la prise en charge d'autres frais (prêts, crédits,…).

Ce droit découle du devoir de secours qui existe entre les époux au cours du mariage. Cette obligation prend fin lorsque le divorce est prononcé. Une pension alimentaire ne peut plus être versée après le divorce.

2. Après le divorce : la prestation compensatoire

La prestation compensatoire a pour objectif de venir compenser une baisse du niveau de vie faisant suite au divorce. Elle est dont particulièrement adaptée au conjoint qui touche peu de revenus ou aucun. Elle doit être demandée au cours de la procédue de divorce ou prévue dans la convention à l'amiable. Aucune demande ne peut être faite une fois le divorce prononcé.

3. Sécurité sociale : il est possible de conserver la qualité d'ayant droit

Au cours du mariage, un conjoint qui ne travaille pas peut bénéficer de la qualité d'ayant droit : il bénéficie ainsi de l'assurance maladie du fait de ses liens avec un assuré. Ce statut peut être prolongé en cas de divorce. L'ex-conjoint bénéficie ainsi des remboursements de soins, selon le régime dont bénéficie son ancien époux.

Si les ex-conjoints n'ont pas d'enfants, ce droit est maintenu durant un an. S'il y a des enfants, il perdure jusqu'à ce que le dernier à charge ait trois ans.

Une fois le délai passé, l'ex-conjoint pourra bénéficier de la couverture maladie universelle (CMU) s'il n'a toujours pas d'activité professionnelle ou s'il n'est pas l'ayant-droit d'un autre assuré.

Les droits à l'assurance maladie peuvent également être accordés pour une période illimitée, mais sous certaines conditions. Cette mesure concerne les personnes divorcées qui ont au moins trois enfants à charge.

Bon à savoir

Dans le cadre d'un droit accordé pour une période illimitée :

En cas d'affiliation obligatoire et à titre personnel (par exemple en cas d'activité professionnelle), ce statut est suspendu. Et s'il n'est plus affilié à titre personnel (par exemple s'il perd son travail), il reprend le statut d'ayant droit.

4. Pensez à évaluer vos droits concernant les prestations sociales

Les allocations familiales sont dues au parent chez qui vivent les enfants, c'est-à-dire celui qui en a la garde.

En plus des prestations sociales classiques qui peuvent être demandées, un ex-conjoint qui touchait le RSA avant la séparation peut bénéficier d'une augmentation de cette prestation, appelée alors le RSA majoré. Cette mesure est destinée à une personne divorcée assumant seule la charge d'un ou plusieurs enfants. Elle est évidemment attribuée sous conditions de ressources.

Pensez également à l'allocation de soutien familial, en cas de pension alimentaire impayée. La CAF peut alors vous verser une aide en attendant de récupérer les sommes dues auprès du parent débiteur.

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
Père sans revenu et concubinage. Sujet initié par gecko13, il y a 1 an. Bonjour, Mon compagnon ( ni PACS, ni...
Epouse sans enfants etcsans revenus. Sujet (Cloturé) initié par perdue, il y a 2 ans. Bonjour. Et merci a...
Y a t'il des aides pour les femmes n'ayant aucun revenue pour ... fois divorcer avec 3 enfants jeune adulte...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais...
Résolue par Maître TEISSEDRE
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ca fait 1 an que je suis divorcé ,j'ai pris un avocat depuis quelques mois en atendant que mon ex marie me...
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
111 problèmes résolus
2
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
67 problèmes résolus
3
Maître Laurie BOIREAU
Maître Laurie BOIREAU
40 problèmes résolus
4
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
22 problèmes résolus
5
Maître Samy Hamiani
Maître Samy Hamiani
18 problèmes résolus