Trouvez votre avocat
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Vente du domicile conjugal en cas de divorce : est-ce possible sans l'accord du conjoint ?

Divorce / Logement familial / Par Alexia.fr , Publié le 20/12/2017 à 14h59
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Le domicile conjugal est le lieu de résidence effectif du couple au cours du mariage. Son sort peut poser des difficultés pendant le divorce.

Les époux n'ont ainsi pas le droit de disposer l’un sans l’autre de leur domicile conjugal, mais peuvent solliciter l’intervention du juge en cas de désaccord, afin de trancher le litige.

Divorcez en 1 mois dès 180€ par époux
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?
    
Avez-vous des enfants en commun ?
    
Avez-vous des biens immobiliers en commun ?
    
Avez-vous des crédits en commun à rembourser ?
    
Vous, ou votre conjoint, êtes dirigeant ou associé d'une société étrangère ?
    
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
    
Habitez-vous toujours ensemble ?
    
Voulez-vous faire une demande d'aide juridictionnelle ?
    
Votre conjoint a-t-il déjà mandaté un avocat pour votre divorce?
    
Vous recherchez en priorité un avocat :
Civilité :
Votre code postal : Téléphone :
Demander mon devis
Divorcez en 1 mois dès 180€ par époux
Continuer

Puis-je vendre le domicile conjugal sans l'autorisation du conjoint ?

Lorsqu’un époux souhaite vendre le domicile conjugal, il doit obtenir l’autorisation de son conjoint et ce, même si ce bien lui appartient en propre.

Ainsi, les articles 215 et 1422 du Code civil interdisent à un époux de disposer (vendre, donner, grever de dettes, etc.) du domicile conjugal sans l’accord du conjoint.

Le consentement des deux époux est donc obligatoire. A défaut, la nullité de la vente pourrait être demandée par l’époux lésé(e).

A noter

Que le bien soit un bien propre, commun ou encore un bien locatif, la protection s’applique.

En effet, les époux locataires de leur logement familial sont réputés être co-titulaires du bail et la résiliation du bail ne peut intervenir sans l’accord des deux conjoints.

La protection du domicile conjugal s’étend également aux meubles meublants, c’est-à-dire les meubles composant ce logement.

Agir en justice

Si une promesse de vente, un compromis de vente ou l’acte de vente est signé sans le consentement du conjoint, ce dernier peut demander la nullité de l’acte dans un délai d’un an à partir du jour où il a connaissance de l’acte sans toutefois pouvoir le faire plus d’un an après le divorce.

Puis-je obtenir la vente forcée par le juge en cas de désaccord ?

Si le conjoint refuse la vente du domicile conjugal, l’autre peut demander au juge aux affaires familiales l’autorisation de passer seul cet acte sans le consentement de son conjoint si :

- ce dernier est hors d’état de manifester sa volonté (époux sous tutelle ou dans l'incapacité médicale de donner son accord),

- ou encore si son refus n’est pas justifié par l’intérêt de la famille. Par exemple, si un époux a la possibilité d'apurer des dettes par la vente du logement familial, le refus de vendre de son conjoint serait alors injustifié.

Attention !

Si la jouissance du domicile conjugal a été attribuée provisoirement pendant l’instance de divorce à l’un des époux, cette mesure ne fait pas obstacle à la protection de ce logement.

Ainsi, que les époux habitent tous deux le logement familial ou que l’un d’eux ait quitté les lieux, la vente peut intervenir si les deux époux sont en accord ou à défaut, par la voie judiciaire.

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
22 janv. 2018 ... En cas de vente du domicile conjugal pendant le divorce, les époux sont exonérés...
18 janv. 2018 ... La cohabitation est l'un des devoirs attachés au mariage qui subsiste jusqu'à la fin du...
Délai pour pouvoir mettre en vente le domicile conjugal. Sujet initié par CHASSETTE, il y a 2 ans - 3582...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais
Résolue par Maître TEISSEDRE
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ca fait 1 an que je suis divorcé ,j'ai pris un avocat depuis quelques mois en atendant que mon ex marie me
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Solange SALMON
Maître Solange SALMON
162 problèmes résolus
2
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
65 problèmes résolus
3
Maître Audrey Devader
Maître Audrey Devader
30 problèmes résolus
4
Maître Nurettin MESECI
Maître Nurettin MESECI
27 problèmes résolus
5
Maître Géraldine LABORIE
Maître Géraldine LABORIE
22 problèmes résolus