Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

La donation : comment ça marche ?

Successions / Par Alexia.fr , Publié le 18/12/2017 à 17h52
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

La donation permet d’attribuer une part de sa succession à une personne, de faire une avance à un héritier sur sa part d’héritage ou encore d’organiser la transmission de son patrimoine à tous ses héritiers.

Qu'est-ce qu'une donation ?

Une donation permet de transmettre une part de son héritage à un membre de sa famille (descendants, conjoint ou un autre membre) ou à une personne extérieure à la famille.

N’importe quel type de bien peut faire l’objet d’une donation : un bien mobilier ou un bien immobilier. En revanche, il doit s’agir d’un bien que le donateur possède déjà : une donation ne peut pas être effectuée pour un bien futur (issu d’un futur héritage, par exemple).

Le recours à un notaire est obligatoire, sauf dans le cas d’un don manuel.

Attention !

Comme pour les autres dispositions à mettre en place pour sa succession, la donation doit rester dans les limites de la quotité disponible, c’est-à-dire ce qu’il reste après soustraction de la réserve héréditaire. Si cette quotité est dépassée, les héritiers ont la possibilité remettre en cause la donation.

Les différents types de donation

Il existe plusieurs types de donation :

  • La donation entre époux, ou donation au dernier vivant. L’ampleur de la donation dépend de l’existence ou non d’héritiers. Sans héritiers, le donateur peut transmettre à son époux tout son patrimoine. En présence d’héritier, il peut alors lui transmettre : la quotité disponible ordinaire, la totalité en usufruit, ou encore les trois quarts en usufruit et le quart en pleine propriété. Cette donation est révocable, sauf si elle a été inscrite dans un contrat de mariage.
  • La donation aux petits-enfants, qui permet de bénéficier d’un abattement avantageux.
  • La donation en avance sur héritage : cette donation est effectuée au profit d’un héritier réservataire. Il bénéficie alors de sa part successorale avant le décès de donateur. Lors de l’ouverture de la succession, cette donation est intégrée au patrimoine. Le donataire ne reçoit alors que le reste de sa part.
  • La donation-partage : elle permet d’organiser à l’avance le partage du patrimoine entre les héritiers. Les biens sont évalués au jour de la donation, et l’opération est irrévocable. Les donataires ont malgré tout la possibilité de la contester dans les cinq suivant le décès de leurs parents.
  • Le don manuel : il s’agit d’un don directe entre de donateur et le donataire, « de la main à la main ». Ce don peut être fait de manière plus officiel, en informant les héritiers, et en le déclarant par exemple au service des impôts du domicile du donateur.
Une question en droit des successions ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
5 juin 2018 ... La donation au dernier vivant, parfois simplement appelée donation entre époux, permet...
26 mars 2018 ... La donation va vous permettre de donner librement vos biens de votre vivant à la personne...
25 mai 2018 ... Les donations entre époux peuvent être de différents types et poursuivre différents buts....
Une question en droit des successions ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Mon frere et moi avons hérité de notre tante le service des impots nous a ecrit nous demandant de regulariser suite...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Mon conjoint a entamer une procédure de divorce a mon insue lui a une residence francaise dorigine algerienne ,je vous...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Mon oncle et ma tante ont 92 ans et aucun héritier. ils m' ont proposé d' acheter leur appartement à un prix...
Résolue par Maître DAHAN

Avocats les plus actifs
en droit des successions

1
Maître pierre legros
Maître pierre legros
16 problèmes résolus
2
Maître Jean-Philippe BOREL
Maître Jean-Philippe BOREL
9 problèmes résolus
3
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
3 problèmes résolus