Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Qu'est ce qu'une soulte dans un divorce par consentement mutuel ?

Divorce / Divorce par consentement mutuel / Par Alexia.fr , Publié le 23/01/2018 à 15h32
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

En cas de divorce par consentement mutuel, lorsque les époux possèdent un bien immobilier commun ou en indivision, son sort doit impérativement être déterminé entre eux avant de pouvoir déposer la convention de divorce chez un notaire.

Ainsi, si un époux souhaite reprendre la pleine propriété de ce bien immobilier, il doit verser une soulte à son conjoint.

Qu'est ce qu'une soulte ? Comment et quand doit-elle être versée ? Comment la calculer ?

Divorcez en 1 mois dès 210€ par époux
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Avez-vous des enfants en commun ?
     
Avez-vous des biens immobiliers en commun ?
     
Avez-vous des crédits en commun à rembourser ?
     
Vous, ou votre conjoint, êtes dirigeant ou associé d'une société étrangère ?
     
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Habitez-vous toujours ensemble ?
     
Voulez-vous faire une demande d'aide juridictionnelle ?
     
Votre conjoint a-t-il déjà un avocat ?
     
Vous recherchez en priorité un avocat :
Votre code postal : Téléphone :
 
Demander mon devis
Divorcez en 1 mois dès 210€ par époux
Continuer

Quand peut se poser la question de la soulte ?

La soulte est une somme d'argent versée par l’un des époux à l’autre époux lorsque le premier récupère la pleine propriété du bien immobilier en commun à l’issue de la procédure de divorce.

Autrement dit, en contrepartie de la concession de sa part, l’époux qui ne récupère pas le bien immobilier en commun se voit verser une somme d’argent par l’autre époux.

La soulte n’est pas obligatoire et résulte, dans le cadre d’une procédure de divorce par consentement mutuel, d’un commun accord entre les époux.

Le plus souvent, la soulte est calculée en fonction de la valeur du bien immobilier sur le marché. Cette estimation est faite par le notaire qui entérine l’accord des époux par la rédaction d’un acte de licitation ou d’un état liquidatif.

Attention !

Si la soulte n'est pas obligatoire, puisqu'elle résulte généralement d'un accord entre les époux, leurs avocats respectifs vont en général veiller à ce que leur accord préserve les intérêts de chacun.

De même, dans le cas d’un divorce par consentement mutuel devant le juge aux affaires familiales, suite par exemple à la demande d’audition faite par un des enfants du couple, le juge doit s’assurer que la fixation de la soulte n’entraîne pas un déséquilibre financier trop important.

Généralement, les époux prévoient néanmoins le versement d'une soulte financée par crédit qui permet à la fois une souplesse de remboursement et la garantie d'un équilibre entre eux.

Dans quels délais la soulte doit-elle être versée ?

La soulte peut être versée à plusieurs dates qui vont être déterminées entre les époux et le notaire :

  • soit le jour du dépôt de la convention de divorce devant le notaire ou de l’homologation du jugement de divorce,
  • soit selon un calendrier établi par les époux, prévoyant également des intérêts au taux légal appliqués en cas de défaillance du débiteur,
  • soit à l'expiration d'un délai de trois mois après que le jugement est devenu définitif, c'est-à-dire que le jugement ne peut plus être attaqué en appel.
Bon à savoir

Le montant que doit verser à titre de soulte un époux peut être confié au notaire qui va alors le séquestrer et le remettre à l'autre époux à la date fixée dans l'acte notarié.

Il s'agit là d'une simple faculté, puisque les époux n'ont pas d'obligation de remettre au notaire cette somme d'argent, mais c'est néanmoins une garantie supplémentaire qu'elle soit versée.

Comment est calculée une soulte ?

Le montant de la soulte est déterminé soit par le notaire soit par les époux.

Néanmoins, si les époux s'entendent sur ce montant, il faut qu'il ne soit pas manifestement disproportionné selon le mode de calcul ci-dessous.

Ainsi, la soulte est égale à (la valeur du bien immobilier actuellement - le restant dû du crédit) / 2.

Il en résulte que la soulte ne tient pas compte de la valeur d'achat initial du bien immobilier mais de sa valeur sur le marché au moment de son évaluation tout en déduisant le solde du crédit.

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
23 janv. 2018 ... En faisant donc les comptes entre les époux, l'un d'entre eux doit en général une soulte...
Comment obliger un ex époux à payer la soulte et la prestation compensatoire ? Sujet initié par Ysa21, il y a...
je souhaiterai savoir si la pension alimentaire est obligatoire étant donner que je renonce a la soulte d une...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais...
Résolue par Maître TEISSEDRE
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ca fait 1 an que je suis divorcé ,j'ai pris un avocat depuis quelques mois en atendant que mon ex marie me...
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
92 problèmes résolus
2
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
79 problèmes résolus
3
Maître Laurie BOIREAU
Maître Laurie BOIREAU
19 problèmes résolus
4
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
19 problèmes résolus
5
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
13 problèmes résolus