Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Salaire : l'essentiel en 3 points

Travail / Par Alexia.fr , Publié le 29/12/2017 à 15h06
partages
Partager
Twitter
Partager

Le SMIC

Les systèmes de rémunération choisis doivent respecter le SMIC et les salaires minimums des conventions collectives.

Le SMIC correspond à un salaire horaire en dessous duquel, légalement, aucun salarié ne doit être payé.

Cependant, certaines catégories de travailleurs (les jeunes de moins de 18 ans qui ont moins de six mois de pratique professionnelle, les jeunes apprentis, les jeunes en stage de préformation) subissent un abattement sur le SMIC.

Le taux horaire du SMIC brut est fixé, depuis le 1er janvier 2018 à 9,88 €, soit 1.498,47 € bruts mensuels sur la base de la durée légale de 35 heures hebdomadaires.

Afin de vérifier le respect du salaire minimum (SMIC légal ou conventionnel), il faut inclure et exclure certains éléments de rémunération.

  • Rémunérations à inclure :
    Il peut être tenu compte des avantages en nature, pourboires, ou des primes, individuelles ou collectives, telles que la prime de rendement, de production, de la prime de treizième mois, mais seulement au cours du mois où elle est versée.

  • Rémunérations à exclure
    Il faut exclure toute rémunération qui ne correspond pas au travail personnellement effectué par le salarié, à savoir :
    - les primes collectives tenant à l'activité de l'entreprise ou de l'établissement,
    - les primes d’ancienneté, d’assiduité, de risque, de travail de nuit,
    - les majorations pour heures supplémentaires.
A noter

L’employeur qui verse des salaires inférieurs au SMIC est passible de l’amende de 1 500 € pour chaque salarié ainsi rémunéré (contravention de 5e classe).

Revalorisation

  • Revalorisation annuelle

La revalorisation est décidée chaque année en tenant compte de l’évolution de l’indice des prix à la consommation (hors tabac) des 20 % des ménages ayant les revenus les plus faibles, augmentée de la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés (avec possibilité, pour les pouvoirs publics, de décider d’une revalorisation supplémentaire).

  • Revalorisation exceptionnelle

Exceptionnellement,une revalorisation peut être décidée lorsque l’indice national des prix à la consommation atteint un niveau correspondant à une hausse d’au moins 2 % par rapport à l’indice constaté lors de l’établissement du SMIC immédiatement antérieur.

A travail égal, salaire égal !

L’employeur doit donc assurer la même rémunération pour des salariés placés dans une situation identique.

L’égalité de rémunération est également assurée entre hommes et femmes (article L. 3221-2 du Code du travail).

Ainsi, sont considérés comme ayant une valeur égale les travaux qui exigent des salariés un ensemble comparable de connaissances professionnelles, d’aptitudes découlant de l'expérience acquise, de responsabilités et de charge physique ou nerveuse.

En cas de litige, l'employeur doit fournir au juge les éléments de nature à justifier l'inégalité de rémunération.

Il devra démontrer que les différences de salaires pouvant exister pour un même travail, même entre les établissements d'une même entreprise, ne sauraient avoir pour raison l'appartenance à l'un ou l'autre sexe.

Une question en droit du travail ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
mais la chose qui ma paru un peut loucher,c'est le montant des timbres ... d'après ce que j'ai lue sur les...
21 déc. 2017 ... Abrogé : il n'est plus possible de bénéficier de cette allocation depuis le 10 octobre 2011....
Je souhaiterai savoir si un montant de 40000 euros en supra legal lors d une rupture a l amiable est...
Une question en droit du travail ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Durant l'été j'ai été en arrêt maladie durant ma période de congé (2ème et 3ème semaine de congé et opéré dès...
Résolue par Maître LELEU
Je me suis fais opéré du genou ménisque après un at j'ai eu un contrôle du médecin de la cpam qui me dit ok pour la...
Résolue par Maître NABET
L'employeur peut-il remettre la lettre de convocation à sanctions à son employé en main propre ? ...
Résolue par Maître NABET

Avocats les plus actifs
en droit du travail

1
Maître Robin Nabet
Maître Robin Nabet
38 problèmes résolus
2
Maître Isabelle MAYADOUX
Maître Isabelle MAYADOUX
30 problèmes résolus
3
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
19 problèmes résolus
4
Maître Alexandra THEODOROPOULOS
Maître Alexandra THEODOROPOULOS
10 problèmes résolus
5
Maître Etienne CHERON
Maître Etienne CHERON
6 problèmes résolus