Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Indemnités journalières durant le congé de maternité

Travail / Par Alexia.fr , Publié le 21/12/2017 à 11h04
partages
Partager
Twitter
Partager

Le congé maternité permet à la mère de préparer l'arrivée de son enfant avant l'accouchement, mais aussi de récupérer physiquement après.

Sous certaines conditions la salariée peut, pendant son congé, recevoir des indemnités journalières.

Bénéficier d'indemnités journalières

La salariée doit justifier de 10 mois d'immatriculation en tant qu'assurée sociale, à la date prévue de son accouchement.

Elle doit également :

  • Avoir cesser son activité professionnelle depuis au moins 8 semaines ;
  • Avoir effectué au moins 150 heures de travail au cours des 3 derniers mois civils ou des 90 jours précédant l'arrêt de travail à la date du début de grossesse ou du congé parental ;
  • Ou avoir cotisé sur un salaire au moins égal à 1 015 fois la valeur du SMIC horaire au cours des 6 mois civils précédant la date du début de grossesse ou du congé prénatal.

En cas d'activité saisonnière ou discontinue, la salariée doit :

  • Avoir cessé son activité professionnelle depuis au moins 8 semaines ;
  • Avoir travaillé au moins 800 heures au cours de l'année précédant la date du début de grossesse ou du congé prénatal ;
  • Ou avoir cotisé sur un salaire au moins égal à 2 030 fois le montant du SMIC horaire au cours de l'année précédant la date du début de grossesse ou du congé prénatal.
Bon à savoir

La salariée n'a pas de formalités particulières à remplir.

C'est à l'employeur qu'il appartient de faire parvenir à l'Assurance Maladie une attestation de salaire dès le début de son congé prénatal.

L'Assurance Maladie détermine ensuite si la salariée remplit les conditions requises pour obtenir des indemnités journalières pendant le congé maternité.

Montant de l'indemnité journalière de maternité

L'indemnité journalière versée pendant le congé maternité est :

  • Egale au gain journalier de base ;

Ce dernier est calculé sur la moyenne des salaires des 3 mois qui précèdent le congé prénatal, ou des 12 mois en cas d'activité saisonnière ou discontinue.

La moyenne des salaires comprend les salaires soumis à cotisations, pris en compte dans la limite du plafond de la sécurité sociale en vigueur au 1er janvier de l'année en cours.

Au 1er janvier 2017, le plafond est de 3269€.

  • Versée tous les quatorze jours par la caisse d'assurance maladie.

Les indemnités sont versées pendant toute la durée du congé maternité sans délai de carence et pour chaque jour de la semaine.

Sont également compris les samedi, dimanche et jour férié.

Nouveauté

Le montant maximum de l'indemnité journalière maternité au 1er janvier 2017 est de :

  • 84,90 euros par jour.

Les conventions collectives ou accords de branche peuvent prévoir le maintien du salaire par l'employeur pendant le congé maternité.

Régime fiscal et social

Avant versement, le montant de l'indemnité journalière de congé maternité est réduit de :

  • 0,5 % au titre de la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale) ;
  • 6,2 % au titre de la CSG (contribution sociale généralisée diversifiant les sources de financement de la sécurité sociale).

Pendant le congé maternité,les indemnités journalières sont soumises à l'impôt sur le revenu.

Afin de valider les droits à la retraite, le salarié doit conserver sans limitation de durée :

  • Relevés ou décomptes de versement d'indemnités journalière ;
  • Bulletins de salaires.
Bon à savoir

Le congé de maternité peut être effectué même en période de chômage. 

Lorsque la salariée :

  • Perçoit une allocation chômage de Pôle emploi ;
  • Ou a perçu une allocation chômage au cours des 12 derniers mois ;
  • Ou a cessé son activité salariée depuis moins de 12 mois ;

C'est l'activité professionnelle antérieure à l'indemnisation chômage ou à la cessation d'activité qui détermine :

  • Les règles d'attribution ;
  • Et le calcul de l'indemnité journalière maternité.
Une question en droit du travail ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
20 déc. 2017 ... Il est fréquent que l'époux percevant des indemnités de licenciement se demande si l'autre...
Bonjour, Mon ancien employeur ne me paye pas les indemnités que les prud' hommes m'ont octroyé en appel. Il...
17 janv. 2018 ... Lorsque la rupture du contrat de travail est à l'initiative de l'employeur, celui-ci est en...
Une question en droit du travail ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je me suis fais opéré du genou ménisque après un at j'ai eu un contrôle du médecin de la cpam qui me dit ok pour la...
Résolue par Maître NABET
Salaire toujours en retard-5 a 10 jours apres mes colegues pas de visites med d,embauche ni depuis--apres la visite que...
Résolue par Maître NABET
Je me suis retrouver d une mise a pied d une journee que j ai contester. comment je peux faire pour recuperer ma journee...
Résolue par Maître NABET

Avocats les plus actifs
en droit du travail

1
Maître Robin Nabet
Maître Robin Nabet
53 problèmes résolus
2
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
17 problèmes résolus
3
Maître Denis JANIN
Maître Denis JANIN
15 problèmes résolus
4
Maître MARIE-CHRISTINE TAYORO
Maître MARIE-CHRISTINE TAYORO
5 problèmes résolus
5
Maître Mathilde BENAMARA
Maître Mathilde BENAMARA
3 problèmes résolus