Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Location meublée et fiscalité

Immobilier / Par Alexia.fr , Publié le 11/08/2008 à 12h27
partages
Partager
Twitter
Partager

Le propriétaire d’un logement meublé donné à la location tire un bénéfice soumis à l’impôt. En outre, le propriétaire peut, selon les cas, être redevable d’autres impôts.

Petit aperçu de la fiscalité particulière de la location meublée.

L’impôt sur les bénéfices

  • L’imposition au titre des BIC
Le fait de louer un logement meublé à titre habituel est considéré comme une activité commerciale. C’est la raison pour laquelle, les bénéfices tirés de cette activité relèvent de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

  • Exonération de l’impôt
Il existe des cas d’exonération partielle ou totale d’impôt. Par exemple, la location en meublée d’une partie de l’habitation principale du bailleur ouvre droit à une exonération.

Renseignez-vous (par exemple auprès du service des impôts, ou encore auprès de votre Agence départementale pour l’information sur le logement –ADIL).

Les autres impôts


Selon les cas, d’autres impôts peuvent être dus par le loueur. Il s’agit principalement de TVA, de la contribution sur les revenus locatifs et de la taxe professionnelle.

  • TVA
Les locations occasionnelles, permanentes ou saisonnières de logements meublés sont en principe exonérées de TVA (article 261 D, 4° CGI). En contrepartie de cette exonération, les loueurs en meublé peuvent être redevables de la contribution sur les revenus locatifs (voir infra).

Par exception, sont soumises à la TVA les prestations telles que celle fournies dans les hôtels ou résidences de tourisme classées ou dans les villages de vacances classés ou agréés.

  • La contribution sur les revenus locatifs
Cet impôt est du par les loueurs lorsque les locaux loués sont situés dans des immeubles achevés depuis plus de quinze ans
Les loueurs de logements meublés sont exonérés de cet impôt s’ils sont soumis à la TVA.

  • Taxe professionnelle
Les loueurs de meublés sont assujettis à la taxe professionnelle dans les conditions de droit commun. Toutefois, il existe plusieurs cas d’exonération (article 1459 CGI).

Par exemple : toutes conditions par ailleurs réunies, il peut en être ainsi de la location en meublé d’une partie de l'habitation principale du propriétaire.

Attention !

Cette liste n’est pas exhaustive.
Selon votre situation (loueur professionnel ou non, lieu de situation de l’immeuble, date de la location, etc.), d’autres impôts peuvent être dus tels : la taxe sur les propriétés bâties, la taxe de séjour, l’impôt de solidarité sur la fortune, les prélèvements sociaux (CGS, CRDS, etc.) et la taxe d’habitation.
Il est impératif de se renseigner !

Une question en droit immobilier ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
Une question en droit immobilier ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Est ce qu'une agence immobilière a le droit de m'interdire pendant ou après la période du compromis de vente de...
Résolue par Maître DAHAN
Que procure un droit de passage à celui qui le détient ? est-il en droit de l'utiliser dans toutes circonstances et pour...
Résolue par Maître VIEUILLE
J'ai envoyé un mail hier dans la journée pour faire une proposition d'achat sur une maison hors dans la soirée...
Résolue par Maître VIEUILLE

Avocats les plus actifs
en droit immobilier

1
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
22 problèmes résolus
2
Maître MARIE-CHRISTINE TAYORO
Maître MARIE-CHRISTINE TAYORO
6 problèmes résolus
3
Maître Jean-Philippe BOREL
Maître Jean-Philippe BOREL
5 problèmes résolus
4
Maître Grégory VINCENT
Maître Grégory VINCENT
1 problème résolu
5
Maître Guillaume LUCCISANO
Maître Guillaume LUCCISANO
1 problème résolu