Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

La taxe d'habitation : comment connaître son montant et les abattements possibles?

Fiscal / Par Alexia.fr , Publié le 08/01/2018 à 09h31
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

La taxe d'habitation est calculée à partir de la valeur cadastrale des logements.


Cette valeur locative est diminuée pour les logements affectés à l'habitation principale du contribuable :

  • d'un abattement pour charges de famille

  • d'abattements facultatifs à la base (abattement général à la base, abattement spécial en faveur des personnes de condition modeste, abattement spécial en faveur des invalides).


 

Évaluation de la valeur locative cadastrale d'un logement

  La valeur locative cadastrale d'un logement résulte de 9 paramètres:

  • la surface totale des pièces et annexes affectées à l’habitation,

  • la « catégorie » du logement,

  • l’importance du logement,

  • la surface des dépendances (ex : garages, caves, remises, etc.), 

  • le degré d’entretien,  

  • la situation générale (avantages et inconvénients du quartier, de la commune),

  • la situation particulière (vue, exposition, bruit, etc.),  

  • l’existence ou non d’un ascenseur,

  • l’équipement et le confort (eau courante, gaz, électricité, WC, baignoires, douches, lavabos, tout-à-l’égout, chauffage central),


Aussi, les révisions ne sont donc faites que sur la base des seules déclarations de travaux que le contribuable a fait pour les logements existants et des permis de construire pour les nouveaux logements. L'administration collecte l'ensemble de ces informations puis les transmet à  la Commission Communale des Impôts directs qui, dans chaque commune, est responsable de la fixation définitive des valeurs locatives.

Les abattements concernant l'habitation principale

  • L'abattement obligatoire pour charges de famille

L'abattement pour charges de famille est fixé selon les taux suivants :

10 % de la valeur locative moyenne des habitations de la collectivité concernée pour chacune des 2 premières personnes à charge,

15 % pour chacune des personnes à charges suivantes.

Ces taux sont divisés par 2 pour les enfants à charge égale de leurs parents divorcés ou séparés, ou en cas de résidence alternée.

Sont considérées comme des personnes à charge pour le calcul de la taxe d'habitation de 2017 :

Les enfants pris en compte pour le calcul de l'impôt sur le revenu, y compris ceux qui ont demandé leur rattachement au foyer. Pour les enfants mariés ou pacsés, ils doivent résider sous le toit pour être considérés à charge,

Les ascendants, s'ils sont âgés de plus de 70 ou infirmes, lorsqu'ils résident avec les contribuables et que leurs revenus ne dépassent pas certaines limites.

  • L'abattement facultatif général de base

Les collectivités peuvent mettre en place un abattement en faveur de leurs contribuables. Le taux de cet abattement varie entre 1 % à 15 % de la valeur locative moyenne des habitations.

  • L'abattement facultatif pour les personnes de condition modeste

Concernant la résidence principale, les collectivités territoriales peuvent décider d'appliquer un abattement au profit des personnes ayant de faibles revenus.

Le taux de l'abattement peut être fixé entre 1 % et 15 % de la valeur locative moyenne des habitations de la commune. Le contribuable ne doit pas dépasser certains seuils de ressources et avoir une habitation principale dont la valeur locative est inférieure à 130 % de la valeur locative moyenne des habitations de la commune. Ce pourcentage est augmenté en cas de personne à charge.

  • L'abattement facultatif pour les personnes invalides

Les collectivités peuvent mettre en place un abattement facultatif, entre 10 % et 20 %, au profit des contribuables qui sont dans au moins l'une des situations suivantes :

titulaire de l'allocation supplémentaire d'invalidité (ASI),

titulaire de l'allocation aux adultes handicapés (AAH),

titulaire de la carte d'invalidité,

atteint d'une infirmité ou d'une invalidité l'empêchant de subvenir à ses besoins par son travail,

habitant avec une personne se trouvant dans une des situations décrites ci-dessus.

Aucune condition tenant au niveau des ressources du contribuable ou de la personne handicapée ou invalide vivant sous son toit n'est exigée. De même, l'abattement est applicable, quelle que soit la valeur locative de l'habitation principale.

A retenir

Un nouveau dégrèvement de la taxe d'habitation sur la résidence principale est prévu. Son montant doit être diminué d'un tiers chaque année à partir de 2018. Ainsi, elle sera supprimée sous 3 ans. Cependant, il faudra respecter des seuils de ressources.

Une question en droit fiscal ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
4 janv. 2018 ... Il s'agit, tout comme la taxe foncière sur les propriétés non bâties, d'un impôt direct...
20 déc. 2017 ... La taxe foncière est due lorsqu'une personne est propriétaire d'un bien immobilier bâti...
20 déc. 2017 ... Aux yeux du fisc, les époux sont solidairement responsables du paiement de la taxe...
Une question en droit fiscal ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

J'ai créée une sasu en 2016 (septembre) et la société a généré un bénéfice je n'ai pas pris de salaire, et...
Résolue par Maître VINCENT
Je suis en instance de divorce, j'ai quitté le domicile conjugal fin janvier 2014, nous étions propriétaires...
Résolue par Maître DEBAISIEUX
Quelles sont les démarches à effectuer pour une reconnaissance de dettes entre une mère et sa fille; est ce payant?...
Résolue par Maître BENOIT-TERES

Avocats les plus actifs
en droit fiscal

1
Maître PAUL MOUTARDIER
Maître PAUL MOUTARDIER
8 problèmes résolus
2
Maître Grégory VINCENT
Maître Grégory VINCENT
7 problèmes résolus
3
Maître Lebellour Alexandre
Maître Lebellour Alexandre
2 problèmes résolus
4
Maître VIRGINIE DE ARAUJO RECCHIA
5
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
1 problème résolu