Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr
Fiche pratique rédigée par Maître Jean-Philippe BOREL
Contacter

Permis de construire et régime des adaptations mineures

Urbanisme / Permis de construire / Par Alexia.fr , Publié le 21/11/2017 à 12h30
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Si le permis de construire doit respecter les dispositions contenues dans le règlement du plan local d'urbanisme, les services instructeurs peuvent accorder au profit du pétitionnaire ( celui qui dépose le permis de construire) des assouplissements.

Ce régime des adaptations mineures ne peut recevoir qu'une application exceptionnelle en ce qu'il accorde une atteinte limitée aux prescriptions d'urbanisme contenues dans le règlement d'un PLU.

Comprendre le régime d'une adaptation mineure

Le service instructeur doit vérifier avant d'opposer un refus de permis de construire si le pétitionnaire peut bénéficier d'adaptations mineures et ce même sans demande de ce dernier.


Cette obligation a été imposée par le Conseil d'Etat (CE 11 février 2015 n°367414).


Cette faculté est codifiée à l'article L 152-3 du Code de l'urbanisme qui permet au service instructeur d'accorder des adaptations mineures rendues nécessaires par la nature du sol, la configuration des parcelles ou le caractère des

constructions avoisinantes.


Le pétitionnaire ne pourra pas évoquer d'autres motifs que ceux indiqués dans l'article L 152-3 Code de l'urbanisme.

La portée limitée d'une adaptation mineure

Comme l'indique son nom, la dérogation aux règles du plan local d'urbanisme doit être limitée, voire minime.

La jurisprudence a accordé le bénéfice de cette disposition à :

- la réduction d'une desserte d'une parcelle par un chemin de largeur inférieure de 18 centimètres sur les 6 mètres exigés (CE 26 avril 1989, n°72417),

- un décalage de 20 centimètres de la ligne de construction autorisée (CE 21 juillet 1989 n°66091),

- un dépassement de 85 centimètres de la hauteur maximales autorisée sur une des façades de construction (CE 15 novembre 2000,n°194649),

- la réduction de quelques centimètres d'un cercle de 30 mètres diamètre imposé par le POS pour la configuration de la constructibilité d'un terrain (CE 15 mai 1999 n°118919).

A l'inverse, elle refuse de l'envisager lorsque la dérogation excède un mètre (CE 19 avril 1989 n°66553, CE 28 juillet 1995, n° 122000).

En cas de refus, le pétitionnaire a toujours la possibilité de contester le refus de permis devant le tribunal administratif.

Par Maître Jean-Philippe BOREL
Avocat au barreau d'AVIGNON
Contacter
Une question en droit de l'urbanisme ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
A ce titre, est il possible de bénéficier du droit d'obtenir une adaptation mineure aux règles du plu compte...
Les demarches a effectuer lorsque l'héritière est une mineure,!!! ..... Adaptation mineure : suite à l'...
Permis accordé puis plu annulé ..... Puis-je contester un ... Permis de construire et régime des adaptations...
Une question en droit de l'urbanisme ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

J'ai un terrain de loisir, je voudrais savoir si je peux laisser ma caravane, je n'y habite pas dedans , je la...
Résolue par Maître ROUSSEAU
Maître les eaux usées et les excréments passe en dessous de mon appartement part une tuyauterie,il y a une plaque scellée...
Résolue par Maître DE ALMEIDA COSTA
Suite à la revision du plu, notre terrain a été classe en zone agricole alors qu'il y a des fondations (emprise et un...
Résolue par Maître MANCHES

Avocats les plus actifs
en droit de l'urbanisme

1
Maître Eric ROCHER-THOMAS
Maître Eric ROCHER-THOMAS
10 problèmes résolus
2
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
4 problèmes résolus
3
Maître Pierre-François STUART
Maître Pierre-François STUART
3 problèmes résolus
4
Maître Mélanie COLETTA
Maître Mélanie COLETTA
1 problème résolu
5
Maître Delphine RODRIGUE-MORICONI