Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Divorce et imposition, 3 questions sur le prélèvement à la source

Divorce / Par Alexia.fr , Publié le 12/10/2018 à 11h14
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

En France, l’imposition est calculée sur la base du foyer fiscal. La situation familiale des contribuables joue donc un rôle déterminant dans leur imposition. A partir du 1er janvier 2019, l’impôt sur le revenu sera prélevé mensuellement sur les salaires ou bénéfices de chacun. Ce système se veut ainsi plus flexible, permettant de prendre en compte en temps réel les changements de situation. Que vous soyez récemment divorcé ou en instance de divorce, voici 3 questions pour savoir comment répercuter ce changement sur votre imposition.

Divorcez en 1 mois dès 210€ par époux
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Avez-vous des enfants en commun ?
     
Avez-vous des biens immobiliers en commun ?
     
Avez-vous des crédits en commun à rembourser ?
     
Vous, ou votre conjoint, êtes dirigeant ou associé d'une société étrangère ?
     
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Habitez-vous toujours ensemble ?
     
Voulez-vous faire une demande d'aide juridictionnelle ?
     
Votre conjoint a-t-il déjà un avocat ?
     
Vous recherchez en priorité un avocat :
Vos coordonnées sont confidentielles, elles ne seront transmises qu'aux avocats que vous aurez sélectionnés.
Votre code postal : Téléphone :
 
Demander mon devis
Divorcez en 1 mois dès 210€ par époux
Continuer

Quand déclarer mon divorce à l'administration fiscale ?

Si vous avez divorcé au cours de l’année 2018, vous pouvez d’ores et déjà déclarer ce changement à l’administration fiscale. Cette dernière se chargera alors de recalculer votre taux d’imposition applicable dès le 1er janvier 2019.

Si vous divorcez après le 1er janvier 2019, vous aurez alors un délai de 60 jours pour en informer l’administration fiscale. Votre taux sera alors recalculé en tenant compte de vos revenus et de votre nouveau quotient familial. Ce taux sera ensuite applicable dans les trois mois suivant votre déclaration.

A noter

Dans le cas d’un divorce contentieux, vous pouvez également déclarer votre changement de situation dès la décision vous autorisant à résider séparément.

Comment déclarer mon divorce à l'administration fiscale ?

Si votre divorce est intervenu avant ou pendant l'année 2018, vous devrez déclarer ce changement de situation familiale au service des impôts des particuliers de votre domicile. Cette déclaration pourra se faire par téléphone, courrier, email ou en vous rendant au guichet.

Dès le 1er janvier 2019, vous pourrez également déclarer votre divorce directement sur votre espace personnel en vous connectant grâce à vos identifiants. Le cas échéant, vous devrez également déclarer les revenus complémentaires perçus ou les charges supportées en conséquence du divorce (pensions alimentaires, prestation compensatoire, etc.).

Conseil Pratique

Pour trouver les coordonnées de votre service des impôts, ou accéder à votre espace personnel, vous pouvez vous rendre sur le site impots.gouv.fr.

Quels seront les effets du divorce sur mon imposition ?

Divorcer est susceptible d’impacter votre situation fiscale à deux niveaux. Tout d’abord, le divorce entrainera un changement de votre foyer fiscal. Cela aura alors une répercussion sur le montant de votre impôt. En effet, quel que soit le taux choisi, y compris donc en cas de taux individualisé propre à chaque conjoint, les revenus du couple et le quotient familial sont néanmoins pris en compte.

De plus, le fait de divorcer pourra également être à l’origine de charges ou revenus supplémentaires, qui impacteront alors votre revenu imposable. En cas d’octroi d’une prestation compensatoire versée sur plus de 12 mois par exemple, cette dernière pourra ainsi être déduite de votre revenu imposable si vous en êtes débiteur. A l’inverse, si vous en êtes bénéficiaire, il vous faudra la déclarer à l’administration fiscale.

Avec le prélèvement à la source, divorcer continuera donc bien de modifier le calcul de votre imposition. Ces modifications seront désormais répecutées dans les trois mois suivant leur déclaration, et non plus seulement sur l'année suivante, comme cela était le cas auparavant.

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
9 juil. 2018 ... Tous les salariés, hors ceux des particuliers employeurs, vont se voir appliquer le ...
9 janv. 2018 ... Un prélèvement à la source non libératoire de 21 % s'applique aux placements. Les...
21 déc. 2017 ... ... ces sommes versées au titre du rachat sont déductibles de l'impôt sur le revenu (sous...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais...
Résolue par Maître TEISSEDRE
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ca fait 1 an que je suis divorcé ,j'ai pris un avocat depuis quelques mois en atendant que mon ex marie me...
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
117 problèmes résolus
2
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
85 problèmes résolus
3
Maître Laurie BOIREAU
Maître Laurie BOIREAU
21 problèmes résolus
4
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
14 problèmes résolus
5
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
8 problèmes résolus