Trouvez votre avocat
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Divorce, 3 questions sur le sort des animaux domestiques

Divorce / Par Alexia.fr , Publié le 07/02/2019 à 10h36
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

En France, plus de la moitié des ménages possèdent au moins un animal domestique. Les liens d’affection unissant les maîtres à leurs compagnons sont en général très forts, et la question de leur devenir en cas de séparation des membres du foyer représente ainsi un sujet sensible. Si vous envisagez de divorcer et vous préoccupez du sort de votre animal, voici trois questions-réponses pour mieux vous renseigner.

Divorcez en 1 mois dès 180€ par époux
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?
    
Avez-vous des enfants en commun ?
    
Avez-vous des biens immobiliers en commun ?
    
Avez-vous des crédits en commun à rembourser ?
    
Vous, ou votre conjoint, êtes dirigeant ou associé d'une société étrangère ?
    
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
    
Habitez-vous toujours ensemble ?
    
Voulez-vous faire une demande d'aide juridictionnelle ?
    
Votre conjoint a-t-il déjà mandaté un avocat pour votre divorce?
    
Vous recherchez en priorité un avocat :
Civilité :
Votre code postal : Téléphone :
Demander mon devis
Divorcez en 1 mois dès 180€ par époux
Continuer

Quel est le statut de l'animal domestique ?

En droit français, et malgré de récents aménagements, les animaux restent considérés comme des biens meubles. Cela est valable non seulement pour les animaux sauvages ou d’élevage mais également pour les animaux domestiques. S’agissant néanmoins d’êtres vivants, reconnus comme doués de sensibilité, la loi leur accorde une protection particulière, notamment contre les mauvais traitements. Cependant, lors d’un divorce, les animaux domestiques font partie du patrimoine des époux, au même titre que leurs autres biens (voitures, mobilier, équipement, etc.).

Le régime matrimonial a-t-il une influence ?

Puisqu’ils sont intégrés à leur patrimoine, le régime matrimonial des époux a une influence directe sur le sort de leurs animaux domestiques après le divorce. En effet, si les époux sont mariés sous le régime de la communauté et ont acquis l’animal pendant leur mariage, ils en seront a priori propriétaires en commun. A l’inverse, s’ils ont opté pour une séparation de biens, l’époux ayant payé ou effectué les démarches pour acquérir l’animal en sera le seul propriétaire, à charge pour lui d’en apporter la preuve. Si les époux ont tous deux participé à l’acquisition de l’animal, ils en seront alors propriétaires indivis. Néanmoins, si le régime matrimonial permet d’établir la propriété de l’animal, il n’en détermine pas nécessairement l’attribution ou la garde.

Quels sont les autres critères pris en compte ?

En effet, si la propriété de l’animal domestique est un critère déterminant, d’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour établir sa garde après le divorce. A ce titre, les époux peuvent tout d’abord se mettre d’accord sur son attribution à l’un ou l’autre d’entre eux, suivant des modalités librement déterminées.

A défaut d’entente, c’est le juge aux affaires familiales qui sera chargé de se prononcer, soit à l’occasion de mesures provisoires, soit en cas de conflit lors du partage des biens. Dans ce cas, le juge prendra prioritairement en compte la propriété de l’animal. Il pourra néanmoins également faire usage d’autres critères, notamment :

  • des traitements prodigués par l’un ou l’autre des conjoints à l’animal pendant le mariage,
  • des conditions matérielles offertes pour l’accueil de l’animal par chaque époux,
  • de l’attachement des enfants à l’animal de compagnie.

En fonction de ces différents points, le juge pourra décider d’attribuer la garde exclusive de l’animal à l’un ou l’autre des époux, avec ou sans droit de visite, mais également d’accorder une garde alternée.

Conseil Pratique

Le statut de l’animal domestique et son interprétation par les juges étant encore en construction, il est conseillé de vous entendre au préalable sur l’attribution de vos animaux en cas de séparation, par le biais de votre contrat de mariage ou de tout autre acte authentique.

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
Divorce / Juge aux affaires familiales / Par Alexia.fr , Publié le 28/11/2017 à 18h19 ..... Et également le...
20 déc. 2017 ... Durant la procédure de divorce toutes les obligations du mariage continuent à s' appliquer....
18 janv. 2018 ... Voulez-vous divorcer à l'amiable ? Oui Non ..... Divorce, 3 questions sur le sort des...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais
Résolue par Maître TEISSEDRE
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ca fait 1 an que je suis divorcé ,j'ai pris un avocat depuis quelques mois en atendant que mon ex marie me
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
74 problèmes résolus
2
Maître Géraldine LABORIE
Maître Géraldine LABORIE
62 problèmes résolus
3
Maître Nurettin MESECI
Maître Nurettin MESECI
62 problèmes résolus
4
Maître Audrey Devader
Maître Audrey Devader
45 problèmes résolus
5
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
40 problèmes résolus