Trouvez votre avocat
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Divorce et biens immobiliers, 3 conseils pour rédiger la convention d'indivision

Divorce / Biens immobiliers / Par Alexia.fr , Publié le 02/04/2019 à 17h11
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Lors de leur divorce, les époux doivent liquider leur régime matrimonial et donc se répartir l’ensemble de leur patrimoine. Pour des raisons financières, familiales ou fiscales, ils peuvent néanmoins souhaiter repousser le partage de leurs biens immobiliers, notamment de leur logement de famille. Afin d’en conserver la propriété en commun, il leur faut alors faire rédiger une convention d’indivision devant notaire. Cette convention comporte certaines mentions obligatoires, mais d’autres clauses facultatives peuvent également y être ajoutées. Si vous songez à recourir à l’indivision avec votre ex-époux, vous trouverez ci-dessous 3 conseils pour rédiger une convention efficace.

Divorcez en 1 mois dès 180€ par époux
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?
    
Avez-vous des enfants en commun ?
    
Avez-vous des biens immobiliers en commun ?
    
Avez-vous des crédits en commun à rembourser ?
    
Vous, ou votre conjoint, êtes dirigeant ou associé d'une société étrangère ?
    
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
    
Habitez-vous toujours ensemble ?
    
Voulez-vous faire une demande d'aide juridictionnelle ?
    
Votre conjoint a-t-il déjà mandaté un avocat pour votre divorce?
    
Vous recherchez en priorité un avocat :
Civilité :
Votre code postal : Téléphone :
Demander mon devis
Divorcez en 1 mois dès 180€ par époux
Continuer

Prévoir la répartition des dépenses

Pour éviter tout conflit ultérieur et faciliter la vie courante des époux une fois séparés, il apparaît primordial de prévoir en amont la répartition des dépenses liées au bien immobilier soumis à l’indivision. Sauf situation particulière, les époux sont libres de définir cette répartition comme il leur convient. Le plus souvent, les dépenses d’entretien reviendront le cas échant à l’époux habitant le bien. Les dépenses de conservation ou d’amélioration pourront être partagées entre les époux, de façon égalitaire ou non.

Le paiement de la taxe foncière comme de la taxe d’habitation devra par contre se faire proportionnellement à la part détenue par chacun d’entre eux.

Conseil Pratique

Afin de permettre une gestion plus simple du bien il est aussi conseillé de désigner un gérant, par exemple l’époux y habitant. Ce dernier pourra alors effectuer seul la plupart des actes relatifs à la gestion courante, comme des travaux d’entretien ou d’amélioration, la prise d’une assurance, ou encore la mise en location du bien.

Prévoir les règles de jouissance du bien

Préciser les règles de jouissance du bien s’avérera aussi très utile. Ainsi, il conviendra de prévoir, le cas échéant, à quel époux revient l’usage de l’immeuble, c’est-à-dire le plus souvent, qui peut continuer de l’habiter.

Si un droit de jouissance privative est reconnu à l’un des époux, il faudra également décider du caractère gratuit ou payant de cette attribution. En général, ce droit sera en effet consenti contre le versement d’une indemnité d’occupation, calculée en référence à la valeur locative du bien. Néanmoins, il reste possible aux époux d’en convenir autrement. Si elle est due, l’indemnité d’occupation pourra également être pondérée par le paiement de la prestation compensatoire due à l’époux résident.

Prévoir la durée

Prévoir la durée de la convention d’indivision est également crucial, puisque cela détermine les conditions pour provoquer le partage du bien. En effet, si la convention est conclue sans durée déterminée, le partage du bien pourra être demandé par chacun des ex-époux, à tout moment et sans avoir à justifier de motifs particuliers. A l’inverse, en présence d’une convention à durée déterminée, le partage ne pourra être demandé qu’au terme de cette durée, ou en présence de motifs le justifiant.

Si les époux optent pour une durée déterminée, celle-ci ne pourra être supérieure à 5 ans. Par la suite, la convention pourra cependant être reconduite, soit tacitement, soit expressément au moyen d’un nouvel enregistrement devant notaire.

A noter

Le coût de la rédaction et de l’enregistrement de la convention d’indivision par le notaire peut s’avérer relativement élevé puisqu’il intègre le paiement de frais fixes, aux alentours de 500€, auxquels s’ajoute des frais proportionnels à la valeur du bien.

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
28 janv. 2015 ... Il n'est pas évident de décider du sort d'un bien immobilier dans le cadre d'un divorce....
18 janv. 2018 ... Que deviennent les biens immobiliers du couple une fois le divorce prononcé ? ... C'est au...
23 janv. 2018 ... Comment partager les comptes bancaires et autres biens meubles ? ... une convention...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais
Résolue par Maître TEISSEDRE
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ca fait 1 an que je suis divorcé ,j'ai pris un avocat depuis quelques mois en atendant que mon ex marie me
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
128 problèmes résolus
2
Maître Géraldine LABORIE
Maître Géraldine LABORIE
61 problèmes résolus
3
Maître Nurettin MESECI
Maître Nurettin MESECI
59 problèmes résolus
4
Maître Audrey Devader
Maître Audrey Devader
53 problèmes résolus
5
Maître Solange SALMON
Maître Solange SALMON
26 problèmes résolus