Trouvez votre avocat
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Se connecter
ou
Mot de passe oublié

Les 10 fautes les plus fréquemment reconnues dans les procédures de divorce

Divorce / Divorce pour faute / Par Alexia.fr , publié le 28/01/2015 à 17h25
partages
Partager
Twitter
Partager

Les fautes admises dans le cadre d’une procédure de divorces sont diverses : manquements aux obligations et aux devoirs du mariage, comportements violents ou excessifs, négligences envers l’époux(se) ou les enfants…

Afin de vous aider à y voir plus clair et déterminer s’il y’a faute ou non, voici la liste des 10 fautes les plus fréquemment admises au cours d’une procédure de divorce.

Coût et délais d'un divorce amiable ?
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Souhaitez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Qui demande le divorce ?
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Comparer les avocats
Coût et délais d'un divorce amiable ?
Continuer

Les fautes admises par le Code Civil

1- L’infidélité : Qu’il s’agisse d’une ou de plusieurs aventures ponctuelles ou d’une relation extra-conjugale suivie, le fait d’être infidèle peut être considéré comme une faute après appréciation du juge.

2- Le manquement au devoir de vie commune : On entend par devoir de vie commune le fait d’habiter sous le même toit et d’avoir des rapports sexuels avec son conjoint. L’abandon du domicile conjugal est de ce fait considéré comme une faute, tout comme le fait de refuser d’avoir des rapports sexuels avec son conjoint pendant des mois.

3- Les violences conjugales/physiques : Les violences conjugales/physiques constituent un manquement au devoir de respect. On entend par violences conjugales toute atteinte physique (coups et blessures) portés au conjoint. Cela est également valable si le conjoint est violent envers les enfants ou s’il dégrade volontairement le lieu de vie de la famille.

4- Les violences verbales : Les insultes, menaces, humiliations et dénigrements sont considérés comme des manquements au devoir de respect, au même titre que les violences physiques. Cela englobe tous les propos insultants, blessants, menaçants, prononcés dans l’intimité du couple ou bien en public.

5- Le manquement à la contribution aux charges du mariage : Ce type de faute est admis lorsque l’un des époux conserve tout son salaire pour ses dépenses personnelles et son bien-être personnel et ne participe pas aux dépenses de la famille.

6- Le manquement au devoir d’assistance : le fait qu’un époux ne soutienne pas son conjoint en cas de difficultés professionnelles, familiales ou en cas de maladie est considéré comme une faute.

Exemple

Exemple 1 : un époux qui cache à son épouse qu'il entretient une double vie et a eu un enfant avec sa maîtresse peut être considéré comme une faute.

Exemple 2 : une femme qui refuserait d'avoir des relations intimes avec son mari pendant des mois, qui ne ferait rien pour que les choses s'arrangent (consulter un médecin, un psychologue, etc...) pourra être accusée d'avoir commis une faute lors du divorce.

A noter

Un époux ne peut reprocher une faute passée à son conjoint si cette dernière a été pardonnée et qu'elle n'a pas été l'élément déclencheur du divorce.
Par ailleurs, certaines fautes peuvent être excusées par le juge lorsqu'elles sont directement liées au comportement du conjoint (Par exemple, le refus d'avoir des relations sexuelles avec son conjoint suite à une infidélité ou bien des violences physiques, etc...)

Les autres fautes admises par les juges

7- Défaillance à l’égard des enfants : Un comportement irresponsable voire dangereux envers les enfants peut être considéré comme une faute.

8- La jalousie, la possessivité : un comportement excessif qui nuit à l’un des conjoints et qui affecte son bien-être, l’équilibre du mariage ainsi que de la famille peut constituer une faute.

9- La pratique excessive du sport ou de la religion : un mode de vie excessif peut également être considéré comme une faute, dès lors que l’un des conjoints tente d’imposer ses règles, ses convictions, sa manière d’agir et de penser à son époux(se) ainsi qu’à l’ensemble de la famille.

10- Les conduites addictives : l’alcoolisme, le tabagisme et toute autre conduite addictive qui nuisent au bon fonctionnement du mariage peuvent être considérés comme une faute en cas de divorce.

A retenir

Une faute est admise lorsqu'elle résulte du manquement répété aux obligations liées au mariage (inscrites dans le Code Civil), ou qu'elle constitue un danger physique ou moral pour l'époux(se) et/ou les enfants.

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
26 août 2015 ... Lorsqu'un des époux souhaite engager un divorce pour faute à l'issue ... De nombreuses...
2 déc. 2014 ... Le divorce pour faute est le type de divorce le plus couramment ... 2015 ... Les fautes...
30 avr. 2015 ... Le divorce pour faute est indéniablement le plus connu. son succès tient ... Pour être...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Mon futur ex époux me demande de signer un remploi pour acheter un bien propre. je n'y vois pas d'inconvénient, mais la...
Monsieur a quitté le domicile conjugal pour aller vivre àvec et moi je suis rester à la maison est ce qu il a le droit de...
Je suis un français marié avec une étrangère depuis 29-09-2013, elle a eu son premier titre de séjour d'une année le...

Avocats les plus populaires
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
46 problèmes résolus
2
Maître Oumou MINET
Maître Oumou MINET
17 problèmes résolus
3
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
Maître AIKATERINI TANGALAKIS
14 problèmes résolus
4
Maître Gwendoline DA COSTA GOMES
Maître Gwendoline DA COSTA GOMES
13 problèmes résolus
5
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
7 problèmes résolus