Trouvez votre avocat
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Comment prouver la faute de son conjoint dans un divorce pour faute ?

Divorce / Divorce pour faute / Par Alexia.fr , Publié le 20/12/2017 à 14h43
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Lorsqu'un des époux souhaite engager un divorce pour faute à l'issue de l'audience de conciliation, il aura alors la lourde tâche de prouver les fautes qu'il invoquera contre son conjoint. A défaut, le divorce pour faute ne pourra pas être prononcé par le juge.

Depuis de nombreuses années, si le principe est que la preuve se fait par tout moyen, c'est-à-dire qu'elle est libre, les possibilités se sont largement étendues avec le développement technologique et notamment d'internet et des réseaux sociaux.

Toutefois, certaines limites sont posées par loi, notamment pour éviter des excès dans les moyens utilisés pour obtenir une preuve.

Ainsi, quelles sont les preuves recevables ? Quelles limites la loi impose-t-elle ? Comment s'en prévaloir devant le juge ?

Divorcez en 1 mois dès 180€ par époux
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Avez-vous des enfants en commun ?
     
Avez-vous des biens immobiliers en commun ?
     
Avez-vous des crédits en commun à rembourser ?
     
Vous, ou votre conjoint, êtes dirigeant ou associé d'une société étrangère ?
     
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Habitez-vous toujours ensemble ?
     
Voulez-vous faire une demande d'aide juridictionnelle ?
     
Votre conjoint a-t-il déjà un avocat ?
     
Vous recherchez en priorité un avocat :
Civilité :
Votre code postal : Téléphone :
Demander mon devis
Divorcez en 1 mois dès 180€ par époux
Continuer

Quelles fautes peuvent être invoquées ?

De nombreuses fautes sont admises par le juge dans un divorce pour faute notamment :

Quelles modes de preuves sont acceptées par le juge ?

En principe, la preuve est libre au cours de la procédure de divorce pour faute. L'époux qui invoque alors une faute peut la prouver par tous moyens.

Ainsi, les preuves les plus fréquemment présentées et recevables dans le cadre d'une divorce pour faute sont :

  • le témoignage (attestation manuscrite),
  • l'aveu,
  • le constat d'adultère,
  • des conversations téléphoniques
  • les écrits, lettes ou photos,
  • le journal intime,
  • emails et SMS,
  • relevés bancaires,
  • les mains courantes et plaintes,
  • des factures
  • le rapport d'expertise, d'enquête de détective privé
  • etc.

Il est impossible de lister toutes les preuves existantes mais les modes de preuves ne cessent d'évoluer. En effet, pour ne prendre qu'un seul exemple, l'émergence des sites de rencontre sur internet apportent de nouvelles possibilités de preuve avec la consultation des données sur l'ordinateur, de l'historique de connexion etc.

Ainsi, la Cour d'appel de Lyon en février 2011 a reconnu une faute à l'encontre de l'époux qui s'était inscrit sur un site de rencontres, tout en correspondant de manière intime avec une personne de ce site et s'envoyant des photos compromettantes.

A noter

La juge a une liberté d'appréciation de la faute. Il peut alors estimer que la faute n'est pas suffisamment établie pour l'accepter.

Il est donc indispensable de discuter sur la stratégie à adopter avec votre avocat et sur les moyens de preuve que l'époux souhaite utiliser.

Quels modes de preuve ne sont pas admis ?

La preuve n'est admise uniquement sous certaines conditions, à savoir :

- elle doit être conforme à la loi,

- elle ne doit pas être obtenue par des moyens frauduleux, par menaces ou encore violences.

Il est ainsi interdit de :

- piéger son conjoint,

- utiliser des conversations téléphoniques ou enregistrements sonores ou visuels à l'insu du conjoint,

- mettre en place un logiciel d'espionnage, pirater la boîte mail de son conjoint etc.

L'exigence d’une preuve licite et non frauduleuse signifie que contrairement à une idée très répandue, tous les coups ne sont pas permis.

Toutefois, le seul fait d'invoquer le respect de la vie privée ne suffit pas pour écarter une preuve. Plus encore, le juge accepte les preuves apportées au moyens de données présentes sur un ordinateur familial et dont l'accès n'est pas sécurisé par un mot de passe. Aucune fraude ne peut alors être retenue.

Attention !

Le témoignage des enfants contre un parent n'est pas autorisé devant le juge.

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
24 janv. 2018 ... La faute grave est définie en jurisprudence comme celle qui résulte d'un ... L' employeur...
4 janv. 2018 ... Le fait reproché à l'époux doit constituer une faute conjugale, ainsi, cela exclut les...
22 juin 2018 ... Le divorce pour faute représente en général une épreuve difficile aussi bien ... pour...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais
Résolue par Maître TEISSEDRE
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ca fait 1 an que je suis divorcé ,j'ai pris un avocat depuis quelques mois en atendant que mon ex marie me
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
160 problèmes résolus
2
Maître Solange SALMON
Maître Solange SALMON
90 problèmes résolus
3
Maître Marine MATHIAUD
Maître Marine MATHIAUD
20 problèmes résolus
4
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
9 problèmes résolus
5
Maître Audrey Devader
Maître Audrey Devader
8 problèmes résolus