Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Quand un salarié peut-il être licencié pour motif personnel ?

Travail / Par Alexia.fr , Publié le 01/02/2018 à 09h08
partages
Partager
Twitter
Partager

Le licenciement pour motif personnel est fondé sur une cause, réelle et sérieuse, attachée à la personne du salarié. Il peut s’agir d’un motif disciplinaire (licenciement pour faute) ou non disciplinaire.

Les motifs personnels envisagés pour un licenciement

Le licenciement pour motif personnel exige d’abord une cause réelle (c’est-à-dire objective et vérifiable) et sérieuse (c’est-à-dire qui rend inévitable le licenciement) qui justifie le licenciement.

Il peut s’agir d’une insuffisance professionnelle, d'absences répétées, d'une inaptitude physique, ...

Certains motifs sont automatiquement exclus, qu’ils reposent sur la vie professionnelle (victime de harcèlement, participation à une grève licite, exercice d’un droit …) ou personnelle (discrimination, grossesse, fait relevant de la vie privée …)

Contester un licenciement pour motif personnel

Le salarié peut contester son licenciement devant le Conseil de prud’hommes. Le tribunal peut alors invalider le licenciement, de trois manières :

  • Licenciement nul : quand il est discriminatoire, qu'il est pris en violation d'une liberté fondamentale, en liaison avec des faits de harcèlement, ou lorsqu’il ne respecte la protection dont bénéficie le salarié,
  • Licenciement injustifié : c’est-à-dire sans cause réelle et sérieuse
  • Licenciement irrégulier : quand l’employeur n’a pas respecté la procédure

En cas de licenciement nul, le salarié peut réintégrer l’entreprise. Dans un licenciement considéré comme nul, l’employeur ne peut pas refuser, sauf si la réintégration est impossible, mais le salarié peut être tenu de rembourser les sommes qu'il a perçu à l'occasion du licenciement.

Si le salarié ou l’employeur refuse la réintégration, l’employeur doit verser au salarié une indemnité minimum égale à six mois de salaires. Le salarié bénéficie également des indemnités de licenciement, compensatrices de congés payés et de préavis.

En cas de licenciement injustifié, le juge peut proposer la réintégration du salarié s'il a au moins deux ans d'ancienneté, que l'entreprise emploie au moins onze salariés, et que ni l'employeur ni le salarié ne s'y opposent.

En cas de licenciement irrégulier, le salarié a droit à une indemnité d’un mois de salaire maximum.

Une question en droit du travail ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
28 mars 2018 ... Le licenciement d'un salarié doit reposer sur une cause réelle et ... Travail / Licenciement...
30 janv. 2018 ... Le motif du licenciement économique ne peut être inhérent à la ... Licenciement pour motif...
14 déc. 2017 ... Le licenciement pour motif économique d'un salarié ne peut intervenir que si l' employeur a...
Une question en droit du travail ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Durant l'été j'ai été en arrêt maladie durant ma période de congé (2ème et 3ème semaine de congé et opéré dès...
Résolue par Maître LELEU
Je me suis fais opéré du genou ménisque après un at j'ai eu un contrôle du médecin de la cpam qui me dit ok pour la...
Résolue par Maître NABET
L'employeur peut-il remettre la lettre de convocation à sanctions à son employé en main propre ? ...
Résolue par Maître NABET

Avocats les plus actifs
en droit du travail

1
Maître Robin Nabet
Maître Robin Nabet
38 problèmes résolus
2
Maître Isabelle MAYADOUX
Maître Isabelle MAYADOUX
30 problèmes résolus
3
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
19 problèmes résolus
4
Maître Alexandra THEODOROPOULOS
Maître Alexandra THEODOROPOULOS
10 problèmes résolus
5
Maître Etienne CHERON
Maître Etienne CHERON
6 problèmes résolus