Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr
Fiche pratique rédigée par Maître Vanessa NAKACHE
Contacter

Les relations entre autorité parentale et garde de l'enfant

Divorce / Enfants / Par Alexia.fr , Publié le 07/10/2015 à 11h45
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

L'autorité parentale et la résidence de l'enfant (ou droit de garde) sont deux problématiques importantes lors d'une séparation ou d'un divorce. Il s'agit en effet de deux notions juridiques différentes et qu'il est nécessaire de distinguer.

Dans la plupart des cas, les parents exercent l'autorité parentale conjointement. Et seule une décision du juge aux affaires familiales peut entrainer la suspension ou le retrait de l'autorité parentale. La résidence de l'enfant n'a donc aucune incidence directe sur l'autorité parentale.

Divorcez en 1 mois dès 210€ par époux
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Avez-vous des enfants en commun ?
     
Avez-vous des biens immobiliers en commun ?
     
Avez-vous des crédits en commun à rembourser ?
     
Vous, ou votre conjoint, êtes dirigeant ou associé d'une société étrangère ?
     
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Habitez-vous toujours ensemble ?
     
Voulez-vous faire une demande d'aide juridictionnelle ?
     
Votre conjoint a-t-il déjà un avocat ?
     
Vous recherchez en priorité un avocat :
Vos coordonnées sont confidentielles, elles ne seront transmises qu'aux avocats que vous aurez sélectionnés.
Votre code postal : Téléphone :
 
Demander mon devis
Divorcez en 1 mois dès 210€ par époux
Continuer

Une séparation sans incidence sur l'autorité parentale

" La séparation des parents est sans incidence sur le règles de dévolution de l'exercice de l'autorité parentale " (article

373-2 du Code civil). Ainsi, la loi prévoit clairement que, si les deux parents exercent conjointement l'autorité parentale, leur séparation n'entraine aucun changement.

Ainsi les modalités de garde prévues lors de cette séparation ne viennent pas altérer l'exercice de l'autorité parentale. Que soit mis en place une résidence alternée ou une résidence habituelle chez l'un des parents, les deux parents disposent des mêmes droits et sont tenus aux mêmes devoirs. Ils doivent protéger leur enfant, ainsi que l'entretenir, assurer son éducation, et prendre leurs décisions dans son intérêt.

La résidence fixée chez un parent ne signifie pas le retrait de l?autorité parentale

Lorsque la résidence habituelle est fixée chez l'un des parents, l'autre bénéficie, sauf dispositions particulières, d'un droit de

visite et d'hébergement. La pratique de l'autorité parentale peut être plus déséquilibrée au quotidien, mais elle va alors concerner les actes usuels, déjà reconnus comme pouvant être pris par un seul parent (article 372-2 du Code civil). En revanche, les actes importants nécessitent l'accord des deux parents. En cas de conflit, la seule solution est de saisir le juge aux

affaires familiales pour trancher le litige.

Un retrait de l'autorité parentale n'empêche pas l'instauration d'un droit de visite

La suppression d'un droit de visite n'est possible que si le parent s'est déjà vu retirer l'autorité parentale. En revanche, un droit de visite peut être mis en place malgré la suppression de l'autorité parentale.

L'intérêt de l'enfant est toujours l'objectif premier du juge aux affaires familiales. L'enfant doit donc pouvoir, si son intérêt le

commande, continuer à entretenir des liens avec ses deux parents, et ce malgré un retrait de l'autorité parentale. S'il l'estime possible, le juge peut donc prévoir un droit de visite.

Mais pas sans précautions. Car le retrait de l'autorité parentale repose toujours sur des motifs graves comme un comportement mettant l'enfant en danger ou des mauvais traitements (article 378 et 378-1 du Code civil). Si un droit de visite et d'hébergement est mis en place, il sera donc encadré, en étant organisé dans un espace de rencontre (article 372-3-1 du Code civil).

Le retrait de l'autorité parentale ne supprime par la pension alimentaire

Si un parent se voit retirer l'autorité parentale, il n'est pas pour autant dégager de son obligation de subvenir à l'entretien et à

l'éducation de son enfant. Une pension alimentaire est donc instaurée ou maintenue par le juge (article 373-2-2 du Code civil). Son débiteur est alors dans l'obligation de respecter le jugement et de la verser au parent créancier.

Par Maître Vanessa NAKACHE
Avocat au barreau de PARIS
Contacter
Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
20 déc. 2017 ... Les droits des parents dépendent de l'autorité parentale. ... Le parent qui a la garde peut...
20 déc. 2017 ... Que se passe-t-il pour la garde des enfants ? ... Dans la plupart des cas, les parents...
27 mars 2018 ... Lorsque des comptes épargne sont ouverts au nom d'un enfant, les parents, détenteurs de...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais...
Résolue par Maître TEISSEDRE
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ca fait 1 an que je suis divorcé ,j'ai pris un avocat depuis quelques mois en atendant que mon ex marie me...
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
122 problèmes résolus
2
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
86 problèmes résolus
3
Maître Laurie BOIREAU
Maître Laurie BOIREAU
20 problèmes résolus
4
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
16 problèmes résolus
5
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
10 problèmes résolus