Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

4 questions sur le régime de participation aux acquêts

Divorce / Par Alexia.fr , Publié le 04/07/2018 à 16h33
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Le régime de participation aux acquêts est un des régimes matrimoniaux les moins connus des ménages français. S’il peut en rebuter certains au premier abord, du fait de sa relative complexité, il représente cependant une alternative intéressante entre les régimes de communauté et de séparation de biens. Voici donc 4 questions pour mieux connaitre ce régime.

Divorcez en 1 mois dès 210€ par époux
Devis d'avocats gratuits et immédiats
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Avez-vous des enfants en commun ?
     
Avez-vous des biens immobiliers en commun ?
     
Avez-vous des crédits en commun à rembourser ?
     
Vous, ou votre conjoint, êtes dirigeant ou associé d'une société étrangère ?
     
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Habitez-vous toujours ensemble ?
     
Voulez-vous faire une demande d'aide juridictionnelle ?
     
Votre conjoint a-t-il déjà un avocat ?
     
Vous recherchez en priorité un avocat :
Vos coordonnées sont confidentielles, elles ne seront transmises qu'aux avocats que vous aurez sélectionnés.
Votre code postal : Téléphone :
 
Demander mon devis
Divorcez en 1 mois dès 210€ par époux
Continuer

Qu'est-ce que le régime de participation aux acquêts ?

Le régime matrimonial de participation aux acquêts est un régime à mi-chemin entre celui de la communauté légale et celui de la séparation de biens. Dérogeant au régime légal, il nécessite la rédaction d’un contrat de mariage devant notaire. Dans ce régime, le patrimoine de chacun des époux fait l’objet d’une évaluation lors de la souscription du contrat puis lors de la dissolution du régime, en cas de divorce ou de décès. Le patrimoine originaire est ensuite comparé au patrimoine final et donne éventuellement lieu à un partage.

A noter

Les biens reçus en donation ou héritage au cours du mariage sont ici ajoutés au patrimoine originaire de l’époux concerné.

Comment fonctionne le régime de participation aux acquêts pendant le mariage ?

Pendant le mariage, le régime de participation aux acquêts fonctionne comme le régime de séparation de biens. Ainsi chaque époux dispose de son propre patrimoine. Les biens qu’il acquière pendant le mariage lui sont également personnels. De plus, hormis ce qui concerne le logement familial, chaque époux est libre de disposer de ses biens comme il l’entend. Enfin, les biens acquis en commun par les deux époux sont soumis au régime d’indivision et leur appartiennent à chacun en proportion des sommes investies pour leur acquisition.

En cas de participation aux acquêts, comment s'effectue le partage lors du divorce ?

Lors du divorce, pour chaque époux, la valeur du patrimoine originaire au jour de la séparation est comparée à la valeur du patrimoine final.

Si un seul des époux a bénéficié d’un excédent, c’est-à-dire que la valeur de son patrimoine final est supérieure à celle de son patrimoine originaire, il devra verser la moitié de cet excédent à son ex-conjoint.

Si les deux époux ont bénéficié d’excédents, l’époux le plus bénéficiaire devra verser la moitié de son surplus d’excèdent à son ex-conjoint.

Chaque époux restera cependant seul tenu de ses éventuelles pertes.

Exemple

Ainsi, si au jour du partage :
- M. a un excédent de 10 000 euros et Mme un excédent nul ou déficitaire : M. devra verser 5000 euros à Mme (10 000 / 2 = 5000) ;
- M. a un excédent de 10 000 euros et Mme un excédent de 20 000 euros : Mme devra verser 5000 euros à M. (20 000 – 10 000 = 10 000 / 2 = 5 000) ;
- M. a un déficit de 5000 euros et Mme un déficit de 2000 euros : chacun d'entre eux restera tenu de ses propres pertes.

En cas de participation aux acquêts, que se passe-t-il lors du décès d'un des époux ?

En cas de décès d’un des époux, les mêmes opérations de partage seront effectuées. Selon le résultat, une partie du patrimoine de l’époux survivant pourra ainsi être intégrée au patrimoine de l’époux décédé ou inversement.

Par la suite, l’époux survivant aura le droit à une partie de l’héritage de son conjoint, soit selon l’application des règles légales, variant en fonction de la présence ou non d’autres héritiers, soit selon le testament et/ou les donations effectués de son vivant par son conjoint.

Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
20 déc. 2017 ... Le régime de la participation aux acquêts est souvent présenté comme un régime matrimonial à...
Est on obligé de faire liquider par un notaire ce regime meme si les deux conjoints sont d accord pour dire...
Dans le régime de la participation aux acquêts, est-ce-que l'assurance vie souscrite avant mariage mais...
Une question en divorce ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je suis actuelement chez mon pere et je souhaite aller vivre chez ma mere qui elle reside en france. je suis majeur mais...
Résolue par Maître TEISSEDRE
Ma fille de 18 ans vient de se disputer violemment avec son père et ne veut plus le voir. c'est définitif. elle va...
Résolue par Maître TANGALAKIS
Ca fait 1 an que je suis divorcé ,j'ai pris un avocat depuis quelques mois en atendant que mon ex marie me...
Résolue par Maître TANGALAKIS

Avocats les plus actifs
en divorce

1
Maître Eduardo de Almeida Costa
Maître Eduardo de Almeida Costa
118 problèmes résolus
2
Maître Agnès TEISSEDRE
Maître Agnès TEISSEDRE
86 problèmes résolus
3
Maître Laurie BOIREAU
Maître Laurie BOIREAU
21 problèmes résolus
4
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
16 problèmes résolus
5
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
8 problèmes résolus