Trouvez votre avocat
Comment fonctionne le site Alexia.fr ?
Vous êtes avocat ?
Inscription gratuite
Fermer X
Alexia.fr

Licenciement de l'assistante maternelle

Travail / Par Alexia.fr , Publié le 14/12/2017 à 17h02
partages
Facebook
Twitter
LinkedIn

Lettre recommandée

Selon le code de l'action sociale, l’employeur doit notifier la rupture du contrat par lettre recommandée avec accusé de réception même si cette rupture résulte d'une suspension ou d'un retrait d'agrément.

A noter

L’employeur peut exercer son droit de retrait de l’enfant. Ce retrait entraîne de ce  fait la rupture du contrat de travail.

Délai de préavis

  •     15 jours calendaires pour un salarié ayant moins d’un an d’ancienneté avec l’employeur,
  •      1 mois calendaire pour un salarié ayant plus d’un an d’ancienneté avec l’employeur.

La date de première présentation de la lettre recommandée fixe le point de départ du préavis. Par exception, aucun préavis ne doit être respecté  en cas de rupture pendant la période d’essai.

Indemnité de préavis

Si le préavis n'est pas effectué alors qu’il devait être respecté, l'employeur doit verser à l’assistant maternel une indemnité égale au montant de la rémunération qu'aurait perçue l'assistant maternel s'il avait travaillé.

Indemnités

Indemnité compensatrice de congés payés

Le salarié a droit, sauf en cas de faute lourde à une indemnité compensatrice correspondant à la rémunération des congés dus.

Indemnité de rupture

En cas de licenciement, l’employeur doit verser à l’assistant une indemnité de rupture au salarié ayant au moins un an d'ancienneté avec lui. Cette indemnité s'élève à 1/120e du total des salaires nets perçus pendant la durée du contrat.
Cette indemnité, qui n'a pas le caractère de salaire, est donc exonérée de cotisations.

Documents à remettre à l’'assistant maternel

Quel que soit le motif de la rupture du contrat de travail et même au cours de la période d'essai, l'employeur doit remettre à l'assistante maternelle  à l'expiration du contrat un certain nombre de documents :

  • Le  dernier bulletin de salaire.
  • Un certificat  de travail mentionnant la date de début et la date de fin du contrat ainsi que la nature de l’emploi.
  • L’attestation Pôle Emploi pour lui permettre de faire valoir ses droits.
Agir en justice

En cas de litige entre assistants maternels et employeurs, la juridiction compétente est toujours le conseil des prud’hommes.

Une question en droit du travail ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83%de réponse
A voir également
17 janv. 2018 ... C'est lors de l'entretien préalable à son licenciement qu'un salarié découvre les raisons...
11 janv. 2018 ... L'employeur peut rompre le contrat de travail soit pour motif personnel soit pour raisons...
20 déc. 2017 ... Il est fréquent que l'époux percevant des indemnités de licenciement se demande si l'autre...
Une question en droit du travail ?
Les avocats vous répondent gratuitement
Posez votre question

Questions résolues

Je me suis fais opéré du genou ménisque après un at j'ai eu un contrôle du médecin de la cpam qui me dit ok pour la...
Résolue par Maître NABET
L'employeur peut-il remettre la lettre de convocation à sanctions à son employé en main propre ? ...
Résolue par Maître NABET
Salaire toujours en retard-5 a 10 jours apres mes colegues pas de visites med d,embauche ni depuis--apres la visite que...
Résolue par Maître NABET

Avocats les plus actifs
en droit du travail

1
Maître SABRINA BOUBETRA
Maître SABRINA BOUBETRA
21 problèmes résolus
2
Maître Gabrielle Cabinet Fingerhut
Maître Gabrielle Cabinet Fingerhut
21 problèmes résolus
3
Maître Amadou CISSE
Maître Amadou CISSE
16 problèmes résolus
4
Maître Ariel DAHAN
Maître Ariel DAHAN
14 problèmes résolus
5
Maître Sybille ALGRIN-MARKIEWICZ
Maître Sybille ALGRIN-MARKIEWICZ
8 problèmes résolus